Yule

 

La Déesse donne naissance à un fils, le Dieu, à Yule (autour du 21 décembre). Ce n’est en rien une adaptation du christianisme. Le solstice d’hiver a longtemps été considéré comme un jour de naissances divines. On affirme que Mithra est né le même jour. Les chrétiens ont simplement adapté le fait à leur usage en l’an 273 de notre ère.

Yule marque le moment de l’année où l’obscurité est la plus profonde et le jour, le plus court. Les premiers peuples avaient observé ce phénomène et suppliaient les forces de la nature d’allonger les jours et de raccourcir les nuits. Les adeptes de la Wicca célèbrent parfois Yule juste avant l’aube avant d’admirer le lever du soleil pour bien conclure leurs efforts.

Comme le Dieu est aussi le soleil, ce jour de l’année marque le moment de la renaissance de l’astre solaire. Les adeptes de la Wicca allument donc des feux ou des chandelles pour accueillir le retour de la lumière solaire. La Déesse, somnolant durant l‘hiver de son travail, se repose après son accouchement.

Yule est le vestige des rituels primitifs célébrés pour hâter la fin de l’hiver et le retour de la luxuriante printanière, moment où la nourriture redevenait abondante. Pour les adeptes modernes, cette fête rappelle que le produit final de la mort est la renaissance, une pensée réconfortante dans ces jours d’agitation.

Rédaction : Lilith donkere Hel.

Wiccalucifera©2013.

 

Note : nous avons changé le nom de domaine de ce blog début 2018, de ce fait, nous avons perdu tous vos likes, n’hésitez pas à reliker !

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.