DOSSIER SUR LA SORCELLERIE par CHARLES LOUANDRE

DOSSIER SUR LA SORCELLERIE par CHARLES LOUANDRE
0 téléchargements

Description de ce livre

Ce manuel est conseillé aux étudiants en sorcellerie et occultisme.

Voici la composition de ce cours :

CHAPITRE I

UNIVERSALITÉ DES SCIENCES OCCULTES.

-LEURS DIFFÉRENTES DIVISIONS.

-SORCIERS MENTIONNÉS DANS LA BIBLE.

-RÔLE DE SATAN D’APRÈS LA TRADITION CHRÉTIENNE.

-LE DIABLE DE LA SORCELLERIE, DISTINCTION ESSENTIELLE.

CHAPITRE II

DE LA MAGIE DANS L’ANTIQUITÉ.

-ELLE SE DIVISE EN DEUX BRANCHES, LA THÉURGIE ET LA GOÉTIE.-
LA THÉURGIE SE CONFOND AVEC LA RELIGION.-SES RITES ET SES FORMULES.

-LA GOÉTIE SE RAPPROCHE DE LA SORCELLERIE DU MOYEN ÂGE.

-ELLE EST ESSENTIELLEMENT MALFAISANTE.-SES PRATIQUES ET SES RECETTES.

-CONJURATIONS DES SORCIERS ÉGYPTIENS.-CIRCÉ, CANIDIE ET SAGONE.

LES SORCIÈRES DE LA THESSALIE.

-LE SPECTRE DU TEMPLE DE PALLAS.-MALÉFICES ET TALISMANS PAÏENS.-LOIS DE L’ANTIQUITÉ RELATIVES AUX MAGICIENS ET AUX SORCIERS.

CHAPITRE III

TRANSFORMATION DE LA SORCELLERIE PAÏENNE A L’AVÈNEMENT DU CHRISTIANISME.

-LES DIEUX DE L’OLYMPE SE CHANGENT EN DÉMONS.

-LES DRUIDES ET LES BARDES SE CHANGENT EN ENCHANTEURS.

-DIFFÉRENCE DE L’ENCHANTEUR ET DU SORCIER.

-BIOGRAPHIE FANTASTIQUE DE MERLIN.

-SA NAISSANCE; IL PARLE EN VENANT AU MONDE ET PROPHÉTISE À L’AGE DE SIX MOIS.

-VIVIANE ET LA FORÊT DE BROCÉLIANDE.-LA TOUR ENCHANTÉE.-MERLIN N’EST PAS MORT.

CHAPITRE IV

DE LA SORCELLERIE PROPREMENT DITE.

-ELLE SE CONFOND DANS LES PREMIERS SIÈCLES DE NOTRE ÈRE AVEC LES HÉRÉSIES.

-SON HISTOIRE À TRAVERS LE MOYEN ÂGE.

-LÉGENDES CHRÉTIENNES, ET MUSULMANES SUR SES ORIGINES.

-ELLE SE PROPAGE AU XVe ET AU XVIe SIÈCLE.

CHAPITRE V

BUT DE LA SORCELLERIE AU MOYEN ÂGE.-ELLE EST AVANT TOUT MATÉRIALISTE ET SENSUELLE.

-LA RELIGION LA CONSIDÈRE JUSTEMENT COMME UNE IDOLÂTRIE SACRILÈGE.-ELLE S’INSPIRE DE
TOUTES LES SCIENCES APOCRYPHES.

-ÉNUMÉRATION ET DÉFINITION DE CES SCIENCES.-CABALE.

-SCIENCE DES NOMBRES.-ASTROLOGIE JUDICIAIRE.

-DIVINATION ET SES DIVERSES BRANCHES.

CHAPITRE VI

DE L’ALCHIMIE.-DE LA NÉCROMANCIE.-COMMENT ON ÉVOQUAIT LES MORTS.

-RECETTES POUR FAIRE DES SPECTRES.

-CAUSES RATIONNELLES DE LA CROYANCE POPULAIRE AUX APPARITIONS DES ÂMES ET AUX REVENANTS.

CHAPITRE VII

LA SORCELLERIE COMPLÈTE, PAR L’INTERVENTION DU DIABLE, SES EMPRUNTS AUX DIVERSES
BRANCHES DES SCIENCES OCCULTES.

-CARACTÈRE ET PUISSANCE DU DIABLE DANS LES LÉGENDES DÉMONOGRAPHIQUES.

-COMMENT L’HOMME SE MET EN RAPPORT AVEC LUI.

-DU CONTRAT DIABOLIQUE ET DE SES CONSÉQUENCES.

-DE LA COMPLAISANCE ET DE LA MÉCHANCETÉ DU DÉMON.

-LES DEUX PÔLES DE LA VISION.-LE PACTE DE PALMA CAYET.-HISTOIRES DIVERSES.

CHAPITRE VIII

RECETTES POUR FAIRE APPARAITRE LE DIABLE ET LES ESPRITS ÉLÉMENTAIRES.

-LES NOMS EFFICACES ET LES LETTRES ÉPHÉSIENNES.

-THÉORIE DES CONJURATIONS DIABOLIQUES.

-STATISTIQUE DES SUJETS DE BELZÉBUTH INVOQUÉS PAR LES SORCIERS.

-LES DUCS ET COMTES DE L’ENFER.-REVUE DES LÉGIONS SATANIQUES.

CHAPITRE IX

DE LA BIBLIOTHÈQUE INFERNALE.

-CLAVICULA ET GRIMORIUM.-ARCANUM ARCANORUM, ETC.

-ABSURDITÉ ET IMPIÉTÉ GROSSIÈRE DES LIVRES DE CONJURATIONS.

-EXEMPLES.-SATAN ASSIGNÉ PAR HUISSIER.

-FORMALITÉS ACCESSOIRES, SACRIFICES ET PRÉSENTS.

-HISTOIRE D’UN ÉTUDIANT DE LOUVAIN.

-LES MARIAGES DIABOLIQUES.

CHAPITRE X

DES INSTRUMENTS ET DES OUTILS DE LA SORCELLERIE.

-DES DIVERSES ESPÈCES DE TALISMANS.

-LA PEAU D’HYENE, LES PIERRES PRÉCIEUSES ET LES TALISMANS NATURELS.

-LES TALISMANS FABRIQUÉS.

-COMMENT ON LES FAISAIT.

CHAPITRE XI

LE MIROIR MAGIQUE.-LA PISTOLE VOLANTE.-LES TÊTES D’AIRAIN ET L’ANDROÏDE.

-LES ARMES ENCHANTÉES.-LES COUPES.-LES BAGUES.

-L’ANNEAU DU VOYAGEUR ET L’ANNEAU D’INVISIBILITÉ.-
LE TERAPHIM.-LE CARRÉ.-LA BAGUETTE MAGIQUE.

-COMMENT ELLE SE FABRIQUAIT.

CHAPITRE XII

DES ONGUENTS, DES POUDRES ET DES BREUVAGES.

-DES PLANTES ET MATIÈRES DIVERSES QUI ENTRAIENT DANS LEUR COMPOSITION.

-DE L’EMPLOI DES CADAVRES DANS LES PRÉPARATIONS MAGIQUES.

-RECETTES.-EMPOISONNEMENTS.

CHAPITRE XIII

APPLICATIONS DIVERSES DES RECETTES DE LA SORCELLERIE.

-LES PRÉDICTIONS.

-UN SOLDAT DU DUC ULADISLAS.-LES MEURTRES.

-LA SORCIÈRE DE PROVINS.

-ÉVOCATION DES ROIS DE FRANCE AU CHÂTEAU DE CHAULMONT.

CHAPITRE XIV

LES SORCIERS FONT LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS.

-LES MARCHANDS DE TEMPÊTES.

-ENSORCELLEMENT DES TERRES, DES MOISSONS ET DES ANIMAUX DOMESTIQUES.

-FORMULES.-LE CHÂTEAU DE BELLE-GARDE.-CRÉATION D’ANIMAUX VIVANTS.

CHAPITRE XV

OPÉRATIONS DE LA SORCELLERIE CONTRE LES HOMMES.

-MALADIES EFFROYABLES.

-ENVOÛTEMENT.-LA FIÈVRE DU ROI DUFFUS.

-L’ÉVÊQUE GUICHARD, LA REINE BLANCHE ET SA FILLE JEANNE

-DE L’ENVOÛTEMENT À LA COUR DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE.

CHAPITRE XVI

DE L’AIGUILLETTE.-COMMENT ON LA NOUE ET ON LA DÉNOUE.

-DES PHILTRES.

-LES SORCIERS IMPROVISENT L’AMOUR ET L’AMITIÉ

-DE L’ALPHABET SYMPATHIQUE ET DE LA TÉLÉGRAPHIE HUMAINE.

CHAPITRE XVII

ENSORCELLEMENTS DES SORCIERS PAR EUX-MÊMES.

-MÉTAMORPHOSES DES HOMMES EN BÊTES.

-DE LA LYCANTHROPIE.-LA PATTE DU LOUP ET LA MAIN DE LA CHÂTELAINE.

-ANECDOTES DIVERSES.-LA CAVERNE DE LUCKEN-HAVE.-LA SORCIÈRE VOLANTE.

CHAPITRE XVIII

DU SABBAT,-CE QUE C’EST QUE LE SABBAT.

-DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES ET PARTICULIÈRES.-OU ELLES SE TIENNENT.

-CE QU’IL FAUT FAIRE POUR Y ÊTRE ADMIS.-NOVICIAT SACRILÈGE DES INITIÉS.

-CONVOCATION À DOMICILE.-COMMENT ON SE TRANSPORTE AU SABBAT.

-LA PLUIE D’HOMMES.-MISE EN SCÈNE ET CÉRÉMONIAL.

-DE LA FORME DU DIABLE ET DE L’ASPERSION.

CHAPITRE XIX

CONTINUATION DU SABBAT.-HOMMAGES RENDUS AU DIABLE PAR LES INITIÉS.

-DE LA MESSE DIABOLIQUE.

-DE LA FABRICATION DES ONGUENTS MAGIQUES.

-EXHORTATIONS DU DIABLE À SES HÔTES.-LE FESTIN.-LE BAL.

CHAPITRE XX

COUP D’ŒIL RÉTROSPECTIF SUR L’ENSEMBLE DE LA SORCELLERIE.

-IMPIÉTÉ ET DANGERS DE CETTE PRÉTENDUE SCIENCE.

-CONFIANCE QU’ELLE INSPIRE DANS TOUT LE MOYEN ÂGE.

-DE LA CONVICTION DES SORCIERS.

-EXPLICATION NATURELLE DE DIVERS FAITS EXTRAORDINAIRES.

-CHARLATANS ET HALLUCINÉS.

CHAPITRE XXI

DE QUELQUES HOMMES CÉLÈBRES ACCUSÉS DE SORCELLERIE.

-VIRGILE, ROGER BACON, ALBERT LE GRAND, LES PAPES.

-RÉACTION CONTRE LA SORCELLERIE, PROVOQUÉE PAR LE PROCÈS DE JEANNE D’ARC.

CHAPITRE XXII

DISPOSITIONS DIVERSES DE LA LÉGISLATION, RELATIVES À LA SORCELLERIE.-LOIS ROMAINES.

-LOIS BARBARES.-LOIS ECCLÉSIASTIQUES.

-INFLUENCE DES HÉRÉSIES DU XIIe ET DU XIIIe SIÈCLE SUR LA DÉMONOLOGIE.

-LA SORCELLERIE EST DÉVOLUE À L’INQUISITION.

CHAPITRE XXIII.

PROCÈS DE SORCELLERIE AU XIVe ET AU XVe SIÈCLE.

-AFFAIRE DES VAUDOIS D’ARRAS.

-CONTRADICTION EXPLIQUÉE PAR UNE ABSURDITÉ.

CHAPITRE XXIV

LA SORCELLERIE AU XVIe SIÈCLE.

-SCEPTICISME ET CRÉDULITÉ DE CETTE ÉPOQUE.

-LES DIABLERIES DE LUTHER.-POURSUITES NOMBREUSES.

-CAUSES DE CES POURSUITES.

-INTERROGATOIRES, AVEUX ET SUPPLICES.

-SORCIERS EMPORTÉS PAR LE DIABLE.

CHAPITRE XXV.

LE LICENCIÉ TORRALBA.

-DES PROCÈS DE SORCELLERIE ET DE LA CROYANCE AUX SORCIERS DEPUIS LE XVIe SIÈCLE JUSQU’À NOS JOURS.

Pour en savoir plus sur Charles Louandre : cliquez ici.

Accord de licence

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.
Licence Creative Commons

Licence Creative Commons

Taille : 403.26 kB