YULE, le Noel chrétien

Yule, Sabbat du Solstice d’Hiver 

 

Origine et Mythe

Définition

Yule est une fête du solstice d’hiver occidentale pré-chrétienne, qui a lieu le 21 décembre. l’ancêtre de Noël chez certains peuples germaniques. Suivant la même logique de syncrétisme que pour les Saturnales et le Dies Natalis Solis Invicti, Yule a été associée aux fêtes de Noël dans les pays nordiques depuis la christianisation des peuples germaniques.

Yule est le premier jour de l’hiver. C’est la période de l’année où la nuit est là plus longue, mais c’est aussi à partir de ce moment que les jours vont commencer à se rallonger.

Mythe

La fête s’observe en commémorant la mort du “Holly King” (Roi de houx) qui meurt tué par son successeur le “Oak King” (Roi de chêne). Ce sont tous deux des dieux-arbres. On retrouve aujourd’hui à Noël les couronnes de gui, une idée reprise par le christianisme. Il existait la couronne horizontale, d’origine scandinave ou germanique, qui portait 4 bougies. Chaque dimanche il était coutume d’allumer une nouvelle bougie, ce qui symbolisait la renaissance de la lumière. Rouge le plus souvent, les couleurs des bougies variaient cependant selon les régions. Les symboles de Noël sont inspirés de cette fête (sapins, gui, houx et cadeaux…).

Célébration

Ce sabbat consiste à célébrer la Renaissance du Soleil. Les énergies sont de retour et régénérées, le début d’une nouvelle vie a lieu.

Traditionnellement, de grands feux de joie étaient allumés à l’occasion de Yule, pour aider et assurer la Renaissance du Soleil.

L’une des traditions de Yule était aussi la création d’un arbre de Yule. Pour cela on prenait un sapin (c’est l’origine de notre “sapin de noël” actuel), de préférence en pot pour pouvoir le replanter ensuite. Cet arbre était ensuite être décoré avec des guirlandes de boutons de roses séchés, des bâtons de cannelle, et des sachets d’épices parfumés, suspendus aux branches. On peut aussi suspendre des oranges, des pommes et des citrons ou encore des cristaux de quartz.

De nos jours, on place une nappe verte, ainsi que des chandelles rouges, or, argent sur notre autel païen, ou lors des repas festifs. Les couleurs de Yule sont traditionnellement le vert, le rouge, l’or et l’argent.  On décore les tables d’herbes d’houx, de gui, de pin, du romarin, de laurier, et/ou de cèdre.  On peut aussi allumer de l’encens de cèdre ou de pin, ces encens conviennent merveilleusement à l’ambiance de ce sabbat.

 

L’Abre de Yule – Scott Cunningham

 

L’Arbre en lui-même

Si vous choisissez un arbre coupé, prenez conscience que cet arbre a été sacrifié pour vos festivités. Si vous avez sélectionné un arbre vivant, rappelez-vous qu’il ne devrait pas être conservé à l’intérieur plus de deux semaines et devrait être placé à proximité d’une fenêtre recevant les rayons du Soleil.

Dédicace

Après avoir placé votre arbre, tournez vos paumes en direction de l’arbre et communiez avec lui. Sentez ses énergies vitales qu’il dégage ( si il s’agit d’un arbre coupé, méditez sur son sacrifice ). Puis déclarez :

Ô noble, puissant et parfumé sapin,

Qui se balançait sous les cieux,

Brille et scintille maintenant dans mon foyer,

Rappelle moi la fertilité de la Terre,

Qui couve à présent sous la neige.”

Ornement

Il existe une grande variété de décorations adaptées à l’arbre de Yule. Traditionnellement la pomme, la poire, les noisettes, et d’autres fruits ou noix étaient pendus aux branches de l’arbre pour honorer la résurrection du Dieu Soleil au Solstice d’Hiver. Les globes brillants (ou boules) sont des représentations modernes de ce que représentaient les fruits autrefois, et on peut les utiliser à ces fins. Des pommes peuvent être accrochées par leurs queues, et de petites oranges et oranges sanguines peuvent également être ajoutées. Des représentations en verre de grappes de raisins, de pommes de pins et d’autres motifs naturels sont tout à fait adaptées pour remplacer les fruits. Des guirlandes de canneberges et de maïs soufflé, bien sûr, peuvent être ajoutées. Évitez en tous cas le plastique et les matières synthétiques pour les ornements. Les éclairages électriques sont l’équivalent moderne des bougies placées autrefois sur les branches. Ils peuvent être utilisés si on le souhaite comme représentation du feu solaire. En tous les cas, décorez votre arbre au mieux et selon votre propre sensibilité. Une fois la décoration achevée, prenez le temps d’admirer et réfléchir à cet ensemble symbolique et l’énergie qu’il dégage.

La mort de l’Arbre de Yule

Traditionnellement, les décorations de Yule sont retirées au 1°Février. Dans les faits, l’arbre est retiré bien avant. Au lendemain du Solstice d’Hiver, l’arbre de Yule est souvent déjà sec, même si il a été placé dans l’eau. Si vous avez utilisez un arbre en pot, ôtez toutes les décorations pour qu’il reprenne son apparence naturelle. Gardez-le à l’intérieur, sur une terrasse ou dehors. En lui prodiguant les soins nécessaires vous devriez pouvoir le réutiliser l’année suivante. Une fois dépouillé de ses ornements, prenez un petit bol et recueillez quelques aiguilles sèches de l’arbre dedans. Lorsque vous en aurez recueilli l’équivalent d’une poignée, tenez le bol de vos demain face à l’arbre et entamez une déclaration semblable à la suivante :

 “Je te remercie pour ta présence. Puisses-tu continuer à briller dans mon existence.

Levez le bol au niveau de la cime de l’arbre, restez ainsi quelques secondes puis faite le tour dans les sens des aiguilles d’une montre autour de l’arbre : depuis la cime, descendre vers la droite, passant ensuite au niveau du tronc, puis remonter par la gauche vers la cime. En décrivant ce mouvement, sentez et visualisez l’énergie de l’arbre se dégager des branches et s’accumuler dans le bol. Transférez le pouvoir dans les aiguilles recueillies. Placez ces aiguilles dans un pot hermétique. Une fois l’opération terminée, emmenez votre arbre dans un centre de recyclage (si possible) ; ou utilisez le en bois de chauffage (qui est une façon de poursuivre son rôle symbolique solaire) ; ou compostez le (pour qu’il nourrisse directement la fertilité de la terre). Gardez précieusement les aiguilles. Durant l’hiver, lorsque le temps est mauvais ou que vous sentez le besoin de réconfort, ouvrez le pot et respirez le parfum des aiguilles.

Recette de Biscuit de Yule

Les Befanini

En Italie, pour l’Épiphanie, on confectionne de jolis biscuits en l’honneur de Befana. On les a affectueusement surnommés les « Befanini ». Voici la recette, ajoutez-y des brisures de chocolat ou encore des raisins secs pour les personnaliser à votre goût.

Ingrédients :

5 œufs, 500 g de farine, 200 g de sucre, 200 g de beurre, 1/2 verre de lait, 1 zeste de citron, 1 sachet de levure, en option du chocolat ou du raisin en décoration.

Préparation :

Battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Ajouter le beurre, la farine, le sel, le lait. Continuer à mélanger pour obtenir une pâte homogène. Ajouter l’écorce du citron râpé et la levure. Pétrir pendant quelques minutes. Faire reposer le mélange dans le frigo pendant 30 minutes. Étendre la pâte et la découper de la forme de petits moules à gâteaux dans lesquels vous les enfournerez. Faire cuire à four chaud (180°) pendant 15 minutes.

Article rédigé par Clara.

Sources: wikipédia; SC.Cunningham et La magie Wicca” de C.Wallace.

Voici maintenant un magasine païen (trimestriel) réalisé par Lune Bleue. Ce dernier est dédié au sabbat de Yule.

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Laisser un commentaire