Qu’est ce qu’une Hedgwich?

La HedgeWitch

 

Le mot “Hedgewitch” peut provenir du mot saxon pour sorcière, haegtessa, qui se traduit par « hedge-rider ». Le vieux norrois était Havamal et fait référence aux « hedge-riders, witching en altitude ». Certains vont utiliser une orthographe comme “hedgewytch”. Quelques autres noms attachés à ce Craft : Hedge-Rider, Nuit Travelers, Myrk-Riders, Gandreidh (baguette-rider), et Walkers sur le vent.

Hedgewitches se réfèrent souvent à des expressions chamaniques, de type « marcher sur la haie » ou « traverser la haie ».

Une hedgewitch est une sorcière, qui évolue en solitaire. Une sorcière authentique.

La principale spécialité de la hedgewitch est qu’elle sait voyager en astral.
Une hedgewitch est donc une personne qui franchit spirituellement la frontière entre ce monde et l’autre dans le but d’acquérir connaissances et informations, expériences et aventures. Ces expériences peuvent être soudaines et spontanées ou élaborées en utilisant, par exemple, une préparation à base de plantes et des outils pour induire une transe et donner le moyen de voyager pour que l’expérience ait lieu. D’autres voies sont similaires en ce sens, comme le chaman, médium et voyant pour n’en nommer que quelques-unes.
En projetant sa conscience, la hedge-witch passe la frontière vers le monde du sublime, partie cachée de l’ensemble, le monde en dehors de la réalité perceptible.

La tradition de la Hedge-witch est la Hedgewitchery, qui est une combinaison de Witchcraft traditionnelle (dissociée de la Wicca), du chamanisme de l’herboristerie, de la guérison et d’un amour profond pour la nature.

La principale distinction entre Hedgewitchery et d’autres formes de sorcellerie est que les Hedgewitches ont moins d’intérêt pour les aspects religieux et cérémonieux. Elles appartiennent rarement à un coven ou à un groupe Witchcraft. Elles voient le monde de façon alternative et aspire à une forme de symbiose individuelle avec la nature et les esprits de l’Autre Monde.

La Hedgewitchery est basée sur la tradition de la Femme Sage (et l’homme). La Tradition femme sage est, très probablement, la plus ancienne tradition magique éclectique. Elle se rapporte aux femmes guérisseuses d’antant qui préparaient des cocktails de plantes magiques et qui vivaient au cœur de la forêt.

Cette tradition n’a jamais vraiment été éteinte, et ces dernières années, de plus en plus de gens se tournent vers elle en l’adaptant aux temps modernes.(Néanmoins, on ne devient pas Hedgewitch par choix, cela a été décidé par l’au-delà, comme pour le chaman, et ce sont les esprits qui se manifesteront à elles en temps voulu, et avant cela, elles recevront des signes dans leur vie, c’est mon cas).

Cependant il n’existe pas beaucoup de coven dans ce domaine, et ceux qui existent sont constitués de passeurs qui se rencontrent en astral. Certains covens (de traditions diverses) peuvent inviter un passeur ou une passeuse dans leur cercle pour qu’il/elle pratique son art.

Les Hedgewitch d’autrefois

 

Dans les temps anciens, les Hedgewitch vivaient sur les bords de la communauté, souvent de l’autre côté des haies, qui formaient les limites de la ville. Elles gagnaient leur vie grâce à l’herboristerie, la prophétie et la divination, ainsi que les charmes de guérison.

Les Hedgewitches utilisaient des herbes et des techniques chamaniques, comme le tambour et la méditation, pour induire des états altérés de conscience. Elles travaillaient avec les esprits de l’Autre Monde (lors de ses voyages dans les réalité non ordinaires), les familiers, leurs défunts ancêtres, les végétaux et animaux Totems qui les guidaient et leur enseignaient la sorcellerie opérative pour les aider dans leurs travaux.

Les Hedgewitch servaient leur communauté à bien des égards, elles travaillaient comme Sage-Femme, guérisseuse, devineresse, sorcière, elles pratiquaient également des sorts de protection, les bénédictions des maisons, des cultures et du bétail et même des malédictions. Les Hedgewitch étaient très respectées, probablement par peur, mais surtout grâce à leurs capacités, parce qu’elles avaient une forte relation avec la nature et le monde magique.

Les Hedgewitch des temps modernes

 

Actuellement, les Hedgewitch vivent généralement en dehors des villes, parfois en superficie (c’est mon cas) ou à la ferme, en pratiquant souvent par elle-même ou peut-être au sein de la famille.

Elles travaillent autant que les sorcières d’autrefois, en aidant les voisins, les amis et la famille par le biais de la guérison chamanique et des bénédictions (lieux, personnes et animaux).  Elles passent leur temps dans la nature et les zones sauvages, et à cultiver les plantes sorcières de leur jardin.

Les Hedgewitches sont très douées en phytothérapie et magie verte. Elles connaissent parfaitement toutes les propriétés magiques des herbes et parfois des cristaux, et comprennent les cycles des saisons de la faune et de la flore de leur région.

C’est pourquoi, elles récoltent les herbes et fleurs de façon particulière, elles les bénisse et consacre à la sorcellerie et entretiennent un lien sacré avec les leurs énergies en parvenant à communiquer avec elles. Elles connaissent aussi les légendes et les esprits de la nature et entrent en contact avec ces derniers.On peut dire qu’elles ont une forte  compréhension de la nature.

Les Hedgewitches ont la capacité de voyager aisément entre les mondes inférieurs et supérieurs. Les plus expérimentées parviennent à se rendre ou elles veulent et quand elles veulent, elles sortent donc très facilement leur esprit hors de leur corps charnel.

Pour les Hedgewitch, il n’y a pas de séparation entre le monde magique et normal, elles vivent constamment entre les deux réalités, car elles ont la faculté de sortir leur esprit rapidement et de ressentir continuellement les vibrations du monde qui l’entoure.

 Elles ont aussi tendance à se sentir avec un pied de chaque côté de la haie (elles ont un pied dans chaque monde), ce qui peut les rendre excentriques.

De nos jours, elles sont souvent craintes et peu appréciées, non pas à cause de leur personnalité, mais parce que les gens ordinaires ont peur de ce qu’ils ne comprennent pas.

Finalement ce sont elles les vraies sorcières. Une vraie sorcière doit être médium et savoir communiquer avec les Esprits (et voyager en astral) pour obtenir des informations et développer véritablement ses pouvoirs.

C’est pourquoi quand je vois des femmes simple d’esprit et bouffonne sur You Tube s’exprimer sur la magie avec aucune profondeur d’âme, aucune singularité et une totale absence de mystère, je me dis qu’elles ne peuvent être des sorcières authentiques.

Déjà, je sais que le monde astral (pour l’avoir expérimenter de nombreuses fois) est singulier, et totalement différent de tout ce que l’on connait, il s’agit d’un monde immatériel et inversé au nôtre. En ce sens, une personne, – une sorcière -, qui se rend régulièrement dans ce monde, ne peut être comme « tout le monde », elle en devient forcément marquée et étrange.

Personnellement, si je m’affiche de façon mystérieuse dans mes vidéos, ce n’est pas pour “faire la gothique”, non, c’est bien ma personnalité, je suis mystérieuse et profonde depuis toujours, aussi, comme je voyage entre des mondes de néant, d’anti matières, d’esprits étranges, et j’en suis forcément marquée.

Je trouve qu’il y trop de gens qui parodie (certes sans s’en rendre compte) la magie en la présentant comme des recettes de cuisine, alors qu’elle est bien plus complexe que ces dernières et totalement opposée à nos désirs matériels (bouffe, etc.).

Nous savons très bien, grâce aux anciens textes et grimoires que les sorcières étaient admirées mais bien souvent mal aimées de par leur solitude (finalement, nous ne sommes pas seules, nous sommes entourées d’êtres immatériels, qui sont nos amis, et nous dialoguons avec eux, d’une manière qui nous aie propre, selon nos dons, pour ma part, j’accède à leurs visions et je les sens me toucher), leur extrême empathie, source d’ailleurs de leur médiumnité – car nul médiumnité sans sensibilité -. Ce n’était donc pas Martine avec sa ribambelle d’objets de collection ringarde.

En sorcellerie, elles pratiquent les rites de fertilité, de guérison par le biais des plantes, cristaux et des énergies.

Une Hedgewitch est moins susceptible d’effectuer des travaux magiques formels, préférant la magie minimaliste et informelle. La seule tradition que suivre les Hedgewitches est typiquement le respect pour la nature, même si initialement, certaines peuvent provenir d’un chemin Pagan plus formel.

La plupart des Hedgewitches suivent leurs instincts et leur cœur. L’élaboration de leurs rituels restent relativement minimalistes. Leurs outils magiques sont généralement restreints et fabriqués artisanalement, à la main. Elles utilisent des formules spirituelles simples, dictées avec leur cœur. Certaines Hedgewitches ne font pas de cercles magiques lors de la pratique à l’extérieur, car ils estiment que cela les coupe de la nature.

La spiritualité dans Hedgewitches varie et dépend de l’individu ; en général, elles pratiquent une certaine forme de Neopaganisme. La pratique spirituelle quotidienne d’une Hedgewitch sera adaptée à ses capacités individuelles, ses intérêts et son style de vie.

Elles adaptent leur Tradition à leur convenance. Certaines peuvent se concentrer sur l’herboristerie, d’autres peuvent être versées dans la guérison avec des cristaux, d’autres encore étudient le magnétisme ; certaines peuvent aussi pratiquer le Reiki. Elles peuvent être des touche-à-tout, ou maître d’une discipline en particulier. Ce qui est certain, c’est qu’elles ont la main verte et le don pour voyager en astral.

Leur manière de vivre dépend de leur personnalité, elles peuvent débuter leur journée par des prières et des remerciements à leurs dieux, en s’adonnant à la méditation ou à recueillir les œufs de leurs poules. Les plus citadines d’entre elles commenceront leur journée en sirotant un café sur leur terrasse parsemées de plantes vertes tout en regardant le soleil se lever.

Malgré tout, elles ont toute en commun ce côté sauvage et se sentent très souvent incomprises des autres, qui ont du mal à les cerner… Très certainement à cause de leur caractère étrange.

Toutes ont un goût prononcé pour la compréhension de la nature et la magie naturelle, et la plupart se sentent très inspirées des traditions chamaniques Witchcraft qui se penchent fortement l’élévation de la conscience, les voyages spirituelles, la compréhension des énergies et la pratique de la guérison. Elles ont peu d’intérêt pour les religions trop organisées. On pourrait dire que leur code moral s’en tient à ceci : respecter la nature et la vie, comme soi-même”. Leur but étant de se frayer leur propre chemin spirituel, comme les femmes sages d’autrefois.

Elles sont tout simplement la Renaissance (ou le lien) des  « Hedgewitches » des temps passés.

Article rédigé par Lilith donkere Hel.

WiccaLucifera©2016.

*Note: depuis le changement de notre nom de domaine début 2018, nous avons perdu nos likes et commentaires, ceci n’est pas volontaire, n’hésitez pas à reliker ou reposter des commentaire au besoin!

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Translate »
×
×

Panier