You are currently viewing LUCIFER /PHOSPHOROS

LUCIFER /PHOSPHOROS

Qui est exactement Lucifer Phosphoros???

 

Lucifer Phosphros

 

Définition et mythe de Lucifer (l’étoile de Vénus)

 

Il existe plusieurs entités lucifériennes, certaines traditions, dont la mythologie antique, considère Lucifer comme le Dieu de la Lumière, ce qui a été réintégré dans le néo-paganisme (notamment la Wicca luciférienne).

Cette entité existe aussi sous forme de l’ange révolté du christianisme… Il s’agit d’une “autre entité de type élémentale” (égrégorique qui a pris forme grâce à l’énergie que mettaient et mettent encore les sujets en relation avec l’ombre et leurs diverses symboles : croix inversée, hostie noire, femme nue servant d’autel, etc., à ne pas confondre.

Dans le Luciférisme, il symbolise les aspects sombres mis en lumière, il serait donc le bon Dieu qui nous apporte la “connaissance” et Jéhovah le méchant.

Pour le satanisme athée et traditionnel il est le synonyme de Satan du mal, du matérialisme, influencé du zoroastrisme par l’ancêtre du diable monothéiste : Arhiman, le contraire du Dieu Ozhmuz… C’est à partir du Zoroastrisme qu’est né la dissociation entre un dieu bon et mauvais, cette religion a été fondée par le prophète Zarathoustra, suivra ensuite le mazdéisme, un syncrétisme d’autres religions, qui donna naissance au dualisme Bien/Mal puis, 1500 ans plus tard aux religions monothéistes, fondées au premier an de notre ère.

Dans la mythologie grecque, Éos/phoros (« porteur de la lumière de l’aurore ») ou Phosphoros (« porteur de lumière »), également nommé Lucifer chez les Romains, désigne Vénus quand elle brille le matin (étoile du matin), tandis que les noms d’Hespéros/Vesper (« étoile du soir ») désignent le même astre brillant le soir.

 

Définition de l’Éros

 

Philosophie grecque :  passion de l’amour (principalement physique).
En référence à Platon, pour lequel Éros, Dieu de l’amour dans la mythologie grecque est le fils de Richesse et de Pauvreté, symbole double de l’ardeur spirituelle, qui conduit à l’amour divin (« Éros supérieur »), et de l’instinct, sans lequel la race humaine s’éteindrait (« Éros inférieur »).

Psychanalyse : chez Freud et( en psychanalyse. freudienne). Ensemble des pulsions de vie, par opposition à l’ensemble des pulsions de mort (ou thanatos). Dans son dernier livre (…) il [Freud] (…) souligne expressément que dans sa théorie Éros ne coïncide pas tout à fait avec la sexualité (Choisy, Psychanalyse,1950p. 37):
“Nous avons résolu de n’admettre l’existence que de deux instincts fondamentaux : l’Éros et l’instinct de destruction (les instincts, opposés l’un à l’autre, de conservation de soi et de conservation de l’espèce ainsi que ceux, également contraires, d’amour de soi et d’amour objectal, entrent encore dans le cadre de l’Éros)”. Freud, Abr. psychanal.,1949, p. 8.

Pour Jung (psychologie de l’inconscient, page 100-101) : a l’Éros s’oppose Phobos (la crainte, la phobie), mais, psychologiquement, le contraire de l’amour est la volonté de puissance. Là où règne l’amour, la volonté de domination est absente, et là où la puissance prime, l’amour fait défaut. L’amour et la volonté de puissance sont l’ombre l’un de l’autre: pour l’individu qui se voue à l’amour, la volonté de puissance est la compensation inconsciente; pour quiconque aspire à la puissance, ce sera inversement l’Éros. Dans la perspective unilatérale de l’attitude consciente, l’ombre apparaît comme une constituante inférieure de la personnalité, et, en tant que telle, sera refoulée par les violentes résistance qu’elle suscite. Or, les contenus psychiques refoulés doivent devenir conscients afin que se crée entre les contraires une tension, sans laquelle cesserait la perpétuation du mouvement vital. La conscience en quelque sorte, si on nous permet une image, se tient en haut, l’ombre en bas, et comme ce qui est en haut cherche toujours ce qui est en bas, de même que el chaud cherche à s’équilibrer avec le froid, chaque conscience  cherche, sans peut-être le savoir, son contraire inconscient, sans lequel elle est condamnée à la stagnation, à l’ensablement et la pétrification. Ce n’est que de heurt que jaillit la flamme de la vie.

Ce fut une concession à la logique intellectuelle et aussi au préjugé psychologique régnant qui incita Freud à désigner du nom d’instinct de destruction, ou d’instinct de mort, ce qui s’opposait à l’Éros; d’ailleurs l’Éros n’est pas synonyme de vie tout court. Pour ceux à qui l’Éros apparaît identique à la vie, il est clair que son contraire ne saurait être autre chose que la mort, d’ailleurs, tout un chacun ressent  de façon absolue  ce qui s’oppose à son principe  majeur comme étant , par excellence, l’élément nuisible destructeur, voire même mortel; comment, dès lors , le croire capable de la moindre puissance vitale positive? C’est pourquoi on l’évite et on le craint.

 

Bien que personnifiant la même planète, Lucifer et Vesper, ont dans le monde sidéral chacun leur histoire respective.

Vesper ou Hespéros brille le soir à l’occident avec tout l’éclat dont resplendit Lucifer aux premières lueurs du jour. Frère de Japet et frère d’Atlas, Vesper habitait avec son frère une contrée située à l’ouest du monde et nommée Hespéritis. En Grèce, le Mont Oeta lui était consacré.

On appelle Hespérie l’Italie et l’Espagne : la première, parce que Vesper, chassé par son frère s’y retira ; et la seconde, parce que le pays est ce plus occidental de l’Europe, le plus sensiblement rapproché de Vesper.

Lucifer, fils de Jupiter et de l’Aurore, est le chef ou le conducteur de tous les autres astres. C’est lui qui prend soin des coursiers et du char du Soleil, lui qui les atèle et les dételles avec les Heures. On le reconnaît à ses chevaux blancs dans la voûte azurée, lorsqu’il annonce aux mortels l’arrivée de l’Aurore, sa mère.

Lucifer est donc un personnage des mythologies gréco-romaines, C’est un nom propre qui signifie «porteur de lumière », pour la Wicca luciférienne, il représente La divinité principale, la plus pure et spirituelle. Il est le Dieu de la lumière et de la connaissance.

“Les chevaux de main lui étaient consacrés.”

 

Pendentif de Lucifer

Rédaction: Lilith GPL

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Laisser un commentaire