LE VOYAGE ASTRAL

Le voyage astral est la possibilité de sortir son corps énergétique à l’extérieur de son corps physique (plus dense). On parle aussi de sorties hors du corps (SHC).

Le voyage astral est une expression de l’ésotérisme qui désigne l’impression que l’esprit se dissocie du corps physique pour vivre une existence autonome et explorer librement l’espace environnant. Il existe plusieurs synonymes de cette expression1 incluant « décorporation », « dédoublement astral », « excursion psychique », « expérience hors du corps » (EHC),« projection astrale », « projection du corps astral », « sortie hors du corps » (SHC), « transe ecsomatique », « voyage hors du corps », « sortie astrale » et « voyage astral ».

Wikipédia

Cette capacité paranormale permet aux sujets qui en sont dôtés de se rendre partout sur terre, ainsi que dans d’autres dimensions. Toutefois, sa maîtrise est une question de degré. Peu ont la capacité de contrôler leurs voyages astraux. De même, voler “avec son esprit” n’est pas chose facile.

Il ne faut pas le confondre avec le rêve, ou tout simplement le rêve éveillé. Ce dernier est la capacité à vivre présentement ses rêves.

Dans le cas du voyage astral, les sujets ressentent l’extériorisation de leur conscience immatérielle ainsi que de leur corps énergétique (couche astrale).

Anecdote: Quand mon rêve devient réalité

En ce printemps 2017, j’ai eu un rêve étrange, du moins, ce que je croyais être un rêve…

“Une nuit, je fis un beau rêve,  qui d’un coup se transforma en vilain rêve ((je croyais rêver), je me faisais agressée par un gros chien blanc qui s’apprêtrait à me mordre! Croyant  que je rêvais,  je fis mon possible pour revenir à la réalité (en effet, souvent, lors de cauchemars, j’arrive à ressentir que ce n’est pas la réalité, et parfois j’arrive à me soustraire de celui-ci en parvenant à me réveiller.) Mais, alors que je pensais être “revenue à la réalité“, je me suis rendue compte que je ne rêvais pas (un stade de conscience plus endormie que le voyage astral et en concordance avec le cerveau matériel et non la conscience spirituelle), en faite, j’étais sortie hors de mon corps charnel, et me retrouvais au-dessus de lui, en étant littéralement harcelée par un chien “fantôme” (car les animaux, comme les hommes, séjournent parfois encore sur terre, comme revenants. Il s’agit là d’animaux qui n’ont pas été heureux dans leur vie passée, comme les hommes, souvent les suicidés ou persopnnes victimes d’homicides), du coup, comme je ne rêvais pas, j’étais encore confrontée à ce chien, plutôt agressif et désorienté, qui maintenant m’avait attrapée une partie de mon bras, et malgré que je ne disposais pas de mon corps charnel ‘uniquement de mon enveloppe éthérique, je ressentais une certaine douleur (mais fort légère, d’ailleurs, lors de mes voyages au bas astral, je ressens bien les vents froids); me rendant compte que j’avais effectuée une SHC (malgré que je ne m’étais pas envolée ailleurs dans d’autres dimensions...), je fis mon possible pour réintégrer mon corps “physique” et je réussie finalement à m’éclipser de chien hargneux!. Après 20 ans d’expériences en tant que voyageuse et expérienceuse de l’astral, c’était la première fois que je ne m’étais pas rendue compte de ma sortie et que je croyais rêver.

Après une longue réflexion le lendemain, j’avais compris ce qui c’était passé: comme j’étais sortie de l’hôpital quelques jours plus tôt, j’étais très fatiguée (car je travaillais beaucpup aussi). Et la fatigue extrême m’avait probablement embrouillée l’esprit. Ainsi, je ne m’étais pas rendue compte de ma sortie astrale, je me souviens bien avoir rêvé, mais il s’agissait d’un rêve positif, qui, je crotais c’était transformé en cauchemar (en effet, je faisais un beau rêve, et d’un seul coup, je me suis retrouvée sur mon lit, agressée par un gros chien blanc), qui en fait, n’était pas un chauchemar (j’espère que vous me comprenez, c’et très difficile à expliquer de façon “profane”), mais une “SHC“. En faite, lors de mon rêve, j’ai dû  extérioriser ma conscience énergétique, et me suis retrouvée face à un chien fantôme. La fatigue aidant, je ne me suis rendue compte de rien. J’ai cru donc qu’il s’agisait d’un cauchemar. Ce n’était pas si simple à voir étant donné que je ne me suis pas rendue compte de mon extériporisation et que je me suis retrouvée sau-dessus de mon corps, mais sur mon lit! Habituellement, je me vois sortir hors de mon corps matériel, et je ne reste pas dans mon lit, d’autre part, je me rends généralement dans d‘autres dimensions, à la vitresse de la pensée!  C’est sans doute pour cette raison que je croyais que le chien venait de mon cauchemar et non de la SHC où il était bien présent, près de moi.  Il s’agissait donc d’une SHC bien particulière. En définitive, le chien a subi de nule part lors de mon rêve car je venais de sortie hors de mon corps durant mon sommeil. Car il arrive que l’on sorte de son corps lors de nos rêves également, pas forcément en demi conscience.”

Cette expérience montre bien qu’on ne cesse d’aprendre dans les sciences occultes et la parapsychologie, et ce, malgré des années d’expérience dans ces disciplines. Il faut dire aussi, que les SHC enrichissent véritablement notre culture esotérique.

Certaines personnes (c’est mon cas) ont un don inné pour effectuer des SHC, pour ces personnes là, leur don se dévelloppe généralement doucement, de l’adolescence à l’âge adulte. Tout le monde, il faut le savoir à un don (l’oreille absolue par exemple), hélas, par manque de connaissance de soi, peu de gens sont au courant de leur don. C’est pourquoi dans notre école, nous apprenons à nos élèves à se connaître, et ce, holistiquement. Il est important de savoir ce pourquoi nous sommes faits afin de pouvoir développer nos capacités latentes. De même, se connaître est une étape fondamentale pour acquérir la connaissance des autres et s’unir à notre  spiritualité intérieure.

Néanmoins, ceux qui n’ont pas cette faculté ont la possibilité de l’éveiller et de la développer. Les personnes empathiques et profondes sont bien évidemment avantagées. Il existe pour cela des méthodes spécifiques à son apprentissage. Bien entendu, ayant cette capacité depuis mon plus jeune âge, j’enseigne le développement des SHC dans les cours de développement personnel offerts à nos élèves et VIp inscrits dans notre école de sciences occultes. Ce don est non seulement à développer, mais également à perfectionner pour pouvoir le contrôler au mieux. Il est fort utile pour connaître la nature des divers esprits vivants dans d’autres dimensions et fatalement, il nous amène à bien comprendre les différents mondes astraux (bas, moyen et haut astral).

Il est aussi la clef magique pour accéder aux portes de notre subconscient, étant donné que nos corps énergétiques comportent la couche mentale et spirituelle.

Rédaction: Lilith donkere Hel

Wiccalucifera©2017.

Notez que nos cours de seconde année comportent des méthodes inédites pour obtenir la capacité du voyage astral.

 

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour,

    J’aimerai apprendre le voyage astral, est-ce long?

    Sinon, je tiens à remercier la sorcière Lilith donke hel pour son travail occulte. Grâce à lui, j’ai pu trouver un nouveau travail et ma chance aux jeux s’est nettement accrue!

    Cela a changé ma vie!

    Merciinfiniment je resterai fidèle au blog!

    Amicalement,

    Nadaia.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Translate »
×
×

Panier