Le POUVOIR SACRE des PLANTES

Le POUVOIR SACRE des PLANTES

Dans toutes les civilisations, la Nature est en rapport étroit avec le monde divin.

Les Déités ont toutes des plantes qui leur correspondent et la magie utilise le pouvoir des herbes éthériques pour leurs nombreuses propriétés et pouvoirs magiques.

Les plantes en sorcellerie

 Les plantes dans leur contexte spirituel et magique

Les plantes : des êtres vivants, constituées d’énergie vitale, comme nous!

 

Pour les Anciens, la Nature, c’est ce qu’apporte la naissance : un ensemble de lois qui assigne à chaque espèce du règne animal, végétal ou minéral sa place, sa fonction, son apparence et, dans tous les sens du terme, sa qualité”. Les plantes sont des êtres vivants, fixés dans le sol mais dont la partie supérieure s’épanouit dans l’air ou dans l’eau. Une science des plantes est née en Grèce, plus de vingt siècles, selon toute vraisemblance, avant notre ère : les “Traités de Théophraste de Lesbos” (372-287 avant J.C.) font déjà état d’une classification botanique basée sur des critères tels que provenance géographique, caractères morphologiques, et étude comparative des odeurs et des saveurs. C’est là le premier essai d’analyse “qualitative” des arômes et on vous détaillera dans de prochains articles, leurs principes actifs et implications thérapeutiques. La chaîne qui unit l’arôme aux plantes aromatiques et aux aromates tient une place considérable dans la vie quotidienne de l’Antiquité, mais aussi, sur les plans les plus élevés de la vie spirituelle. Grâce au monde végétal va s’ouvrir la porte du merveilleux : ainsi, le parfum des plantes touchées par un arc-en-ciel, aussi suave, selon Pline, que celui de l‘alhagi. La magie et ses pratiques ont profondément marqué la phytothérapie et l’aromathérapie antiques.

. Le bon génie, agathos daemon, est le peucédan,

. L’herbe sacrée, hiera botane, désigne la verveine officinale, l’herbe “qui chasse le démon“,

. Inferialis est le millepertuis promis à un destin remarquable à travers les siècles, . le moly est l’herbe dont Circé gardait le secret dans son île d’iEaee (Eaé) mais peut-être n’était-ce qu’une variété d‘ail

. Le népenthès : littéralement “ce qui dissipe le chagrin“, est la drogue rapportée d’Égypte par Hélène de Troie : un passage de l’Odyssée montre Télémaque et ses camarades recevant d’elle le “breuvage apaisant” qui est, selon toute vraisemblance, une décoction de pavot.

. Le philtre amoureux : proposé par Pline, le stergethron, se préparait avec une crassulacée désignée par la tradition comme “nombril de Vénus”, l’Umbilicus pendulinus.
La vraie question, comme indiqué dans nos nombreux cours, est de définir ce qu’était la magie pour les Anciens : science des “Mages” ou sorcellerie ? La frontière entre les deux est indécise, certainement autant qu’elle ne l’était, au Moyen-Âge, entre alchimie et science.

 

Les plantes en spiritualité

 

Le monde végétal était tout aussi étroitement associé aux cérémonies religieuses :

 

Ainsi, les fumigations sacrées, en particulier d’encens, le “tus” des Romains (ou “OVJOÇ” des Grecs) qui ont été pratiquées durant toute l’Antiquité. On notera, à ce sujet, le chemin qui va de “bois odorant”à “thuya“, et d'”odorant” à “parfumé”. Par la suite, aux environs du  II e siècle apparaissent à Rome, lors des cérémonies funéraires, les fumigations de diverses substances aromatiques, telles le safran ou la cannelle. Chaque moment de la vie religieuse était voué aux plantes, qu’il s’agisse de libations, d’offrandes sacrées ou d’ornements votifs.

Ainsi :

. Le myrte dont se ceignent les nouveaux mariés en hommage à Aphrodite (ajoutons que l’Olivier est la plante dédié à Aphrodite, d’ailleurs en Grèce, à Athènes, son Temple est rempli d’Olivier.)

. Le romarin, “plante coronale” par excellence selon Dioscoride

. Le gattilier dont s’était ceint Prométhée après sa délivrance.

L’union du monde des végétaux à celui des déités se célébrait dans les grandes fêtes sacrées comme les Cerialia, données au mois d’avril, en l’honneur de Cérès et du renouveau de la Nature ou les jeux publics comme les Ludi Florales qui se tenaient, eux aussi, au printemps ou encore, les mystères d’Eleusis, lieu sacré où selon les mythes les plus anciens, Perséphone avait retrouvé, à la sortie des Enfers, sa mère Déméter. Le monde végétal participe étroitement à la vie des dieux et des déesses de l’Olympe et jusqu’à leurs nourritures :

. L’ ambroisie préparée avec une plante “qui rend immortel” : l’armoise maritime ?

. Le nectar, la plante “divine” : la grande aunée.

. Theombrotion, “nourriture des dieux”  dont la composition a gardé son secret.

Les végétaux sont volontiers objet d’un culte expressif : “pandios rhiza“, la racine toute divine, la chélidoine, “lovis barba“, “supercilium Veneris” “Hermo dactyus” : autant d’allusions à des attributs divins. Au-delà de la mythologie et des mythes, apparaît ici l’héritage culturel de tout un peuple, reflet mouvant au fil des époques, des idéaux comme de la vie quotidienne, et, en toute logique, de tout ce qui concerne la santé. Les plantes en témoignent, ainsi, la verveine, verbena, célèbre les dieux sous diverses appellations : sacra herba, et hiero botane, Dios actis, mais aussi Herculanea, Persephonion. Ce sera le faisceau symbolisant la conclusion d’un traité, puis l’instrument de purification de l’air et le nom de sideritis, militaris ou sanguinaria vient attester des indications vulnéraires de la verveine, enfin, sous forme de décoction ou d’infusions, cette plante hautement symbolique va servir à diverses utilisations médicinales. On peut évidemment y ajouter ses vertus symboliques et magiques, car c’est la plante dédiée aux déesses de l’amour par excellence et aux charmes de magie rose et rouge!

 

La lavande naturelle

Les plantes employées en Magie Verte ‘(rédigé exclusivement par Lilith)

 

La magie verte est la magie de la terre et de la nature. C’est l’art d’utiliser les végétaux pour leurs propriétés occultes et magiques.

La magie verte c’est connaître le pouvoir magique des plantes pour les utiliser durant les rituels. Par exemple, on prendra telle ou telle plante pour agrémenter l’autel sorcier lors d’un rituel spécifique, dans ce cas précis, la plante sera utilisée comme symbole (ex : la rose pour symboliser l’amour). On pourra ensuite réaliser un sachet de végétaux par le biais d’une synergie de plusieurs plantes pour activer un domaine spécifique de notre vie, pour cela, on les cueille dans la nature, puis on les purifie, consacre et programme pour un souhait spécifique par le biais d’incantations magiques, voire spirituelles. Dans le même principe, il sera possible de créer des philtres magiques (voire des tisanes) à base de plantes en relation avec notre vœu (ex : philtre aphrodisiaque). Le cocktail sera alors utilisé comme amulette magique. Les plantes sont également utilisées pour fabriquer des encens et parfumer ses encres magiques (par le biais d’huiles essentielles, il s’agit de la substance la plus concentrée de la plante, on les recueille généralement par distillation à la vapeur). Les plantes réunissent des sortilèges d’amour, de protection, de pouvoir, mais toujours en restant en parfaite harmonie avec la nature. Les ingrédients pour les différentes préparations doivent être frais.

Ceux qui la pratique régulièrement cultivent leurs propres jardins. Il faut connaître les vertus de chaque plante afin de ne pas se tromper. Toutes les plantes ont des principes actifs et également variables, il suffit juste de “respecter son dosage”, de connaître leurs principes actifs, voire leurs éléments éléments chimiques naturelles, et de bien répertorier les plantes dangereuses et stupéfiantes, en les utilisant le plus possible pour de bonnes intentions (sauf pour des rituels de vengeance, mais véritablement mérités, et non futiles, sinon vous perdrez vos dons, le but des mages et médiums, est avant tout de faire le bien, de promouvoir les messages des esprits, d’aider les gens à évoluer vers la sagesse et la spiritualité et éventuellement parfois, de donner quelques leçons bien méritées lorsque cela est nécessaire, souvent lorsque l’on rencontre des gens méchants, on se rend compte que ceci est destiné, et que notre rôle est d’être dans un premier temps bienveillant avec eux, et puis, s’ils continuent, de les remettre à leur place, proprement et de façon verbale, avec arguments justifiés et objectifs, et si la personne nous fait grand mal, à nous et à nos proches, alors là, il est envisageable d’agir de façon occulte, nous avons été choisis aussi pour cela! Pour punir les méchants et personnes d’évolution spirituelle fort basse, ayant un ego démesuré!) . On peut préparer des potions, des encres, des huiles, de la poudre, des décoctions (bouillir de l’eau avec des plantes), des infusions, des macérations, des encens, des herbes parfumées pour le bains (exemple : la lavande, les pétales de rose…), des repas. En respectant la nature elle vous le rendra forcément.

Mise en garde : même si l’on a tendance à le croire actuellement, la magie verte n’est pas qu’un simple effet de mode. Certes elle explore la médecine naturelle mais couvre aussi l’étude des poisons végétaux, des aphrodisiaques, des hallucinogènes, des philtres et élixirs magiques. Il n’y a donc pas que du bénéfique dans la magie verte et par extension de “la magie des plantes”. Et elle est un très bon complément aux autres types de magie (invocatoire, spirituelle, mentale, magnétique, etc.).

*************************************************************************************************

Rédaction : Lilith et Clara.

Photos : Estelle Mareva (Lilith DK)

Wiccalucifera©2019

Il s’agit de l’un de nos articles, que nous avions laissé de côté dans nos nombreux livres de recherche, et que nous avons eu l’idée de publier suite aux articles sur la magie verte, et les correspondances des plantes.

Comme vous devez vous en doutez, rédiger l’article, faire des recherche, intégrer nos expériences et cultures dans le domaine, réaliser la mise en page, les liens, les photos, les intégrations, etc. Prennent au moins deux heures, voire même trois pour chaque article rédigé par nos soins (donc inédit) et publié sur le blog, sans parler des photos achetés chez Fotolia, ou créés par nos soins, de façon pro, puisque Lilith a étudié 6 ans la photographie par correspondance. De fait, il serait gentil de votre part, de contribuer, si vous en tiré des bénéfices en faisnat des liens vers notre site web, ou en nous offrant un don (minime soit-il), voici l’adresse où vous pouvez le faire (c’est à vous d’entrer le montant) : https://www.paypal.me/wiccalucifera

 

 

Fleurs jaunes

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Laisser un commentaire