Le concept de l’énergie Vitale

Le concept de l’énergie Vitale

Le concept de l'énergie vitale

Qu’est-ce que l’énergie vitale?

 

Vous avez sans doute déjà entendu parler des énergies. Celles-ci sont partout, et sans elles, il n’y aurait pas de vie. Dans cet article, je vais vous présenter les énergies en profondeur. En découvrant son fonctionnement, vous ferez le lien avec les chakras, les méridiens… Le yin et le yang.

Si vous êtes membre VIP de notre site, vous aurez trouverez également des exercices vous permettant de développer votre ressenti énergétique, c’est grâce à lui que les médiums ressentent les esprits, c’est aussi grâce à lui que les magnétiseurs soignent les déficiences énergétiques de leurs patients, car bien souvent les maladies découlent de problèmes énergétiques en déficiences et/ou en excès dans certaines parties du corps. Ces exercices m’ont été transmis d’une part par mon maître chaman, mais également par communication télépathique avec mes guides de lumière. Si aujourd’hui, je parviens à décrypter les problèmes énergétiques de mes consultants et à voir les esprits, c’est grâce au développement de mes capacités énergétiques.

 

Qu'est ce que l'énergie vitale

 

Le Qi est partout !

En Inde l’énergie vitale s’appelle prana, au japon ki, en chine chi et en occident bio-énergie. Toutes les civilisations anciennes, toutes les religions font référence à cette force, mais ce sont les Chinois et les Indiens qui en ont légué les études les plus complètes, dont l’origine reste inconnue (très certainement, des civilisations inconnues, ont précédé notre espèce, car personne ne peut dater l’origine exacte de ces connaissances). Celle-ci est reconnue dans toutes les cultures, notamment asiatique.

Le qi se trouve en chaque être humain, mais aussi dans la nature, à l’échelle du monde : il est non seulement un moteur qui soutient la vie et active les organismes, mais aussi le flux qui crée les échanges et les conflits. C’est un ensemble de flux, différents et complémentaires qui circulent dans tout être vivant. Mieux, qui circule dans l’univers tout entier. Chaque parcelle est mue par une énergie particulière, la lumière, le vent, la fleur… Les énergies circulent parfois même en dehors de toute matière.

Chez l’homme, elle s’étend par une longue circulation énergétique ou méridiens… Qui sont rattachés à des roues énergétiques (ou chakras), comme les ganglions lymphatiques qui sont les centres de la circulation lymphatique et le cœur le centre de la circulation sanguine…

Les chakras, ces tourbillons d’énergie qui sont situés tout le long de la colonne vertébrale, dans notre corps éthérique, à la surface du corps, sont justement emplis de prana (l’énergie vitale) et ce sont eux qui régulent sa circulation.  Leurs divers souffles (vayus) sont décomposés comme la couleur d’un prisme ou d’un arc-en-ciel, afin de les spécialiser et de les intégrer aux divers systèmes du corps physique et des corps subtils (astral, mental et spirituel). Ils se manifestant comme 6 roues sur le corps et un lotus flottant au-dessus de la couronne crânienne. Certaines personnes parviennent à visualiser l’aura, qui est une manifestation du corps éthérique et de ces derniers.

Au niveau des minéraux et du reste de la matière, elle est rattachée au quarks (les composants les plus petit de l’atome) … Aussi, pour comprendre les composants de l’énergie, il faut avoir des notions en physique quantique, car elle est la science de l’infiniment petit…

Ainsi qu’elle soit appelé qi, chi ou ki ou même prana selon les langues, l’énergie vitale pour les civilisations orientales est à la fois l’énergie qui anime les êtres vivants, mais aussi la circulation de cette énergie au sens physique et métaphysique.

 

 

Les énergies sont complémentaires !

Les énergies sont toujours en mouvement, à l’intérieur et à l’extérieur, elles sont aussi complémentaires; chaque énergie à son alter ego, son contraire indissociable. On parle de pôles, entre lesquels l’harmonie se fait par une circulation homogène et équilibrée de l’énergie. Ainsi, le froid ne peut être séparé du chaud, l’immobile du mouvement, le masculin du féminin, etc. La complémentarité qui existe entre le yin (le féminin) et le yang (le masculin) se retrouve partout dans l’idéologie et les pratiques asiatiques.

 

Le qi est régi par le principe du Tao. Par cette dualité intrinsèque à tout, il possède deux pôles indépendants. Quand le qi est libre et léger, il est yang. Lorsqu’il est lourd et immobile, il est yin. Il n’est jamais tout à fait l’un ni tout à fait l’autre, il n’est pas uniforme.

 

On peut même trouver une certaine complémentarité dans les flux énergétiques du temps. Ainsi, les quatre saisons ont une valeur qui marque les étapes dans le courant de l’année. Le printemps est la saison du renouveau, c’est une énergie montante, elle est portée par le bois, au niveau de notre corps, elle correspond au foie; l’été est la saison du rayonnement, elle est portée par l’élément feu et son organe de référence est le cœur; l’automne est la saison portée par l’énergie du bilan, elle correspond à la terre et au métal et prend place au niveau du corps dans les poumons, enfin, l’hiver est parcouru par une énergie de transformation, il fonctionne avec l’eau et son organe de référence est le rein. Aucun de ces éléments (énergie, organe et saison) n’a plus d’importance que l’autre. En ce sens, tout repose sur l’équilibrage entre les différentes forces.

 

Comme la nature est traversée par les mêmes énergies que le corps, il est indispensable de vivre en harmonie avec les flux énergétiques des mouvements qui varient avec les saisons et les éléments.

 

Yoga pause

 

Rééquilibrer les énergies !

Comme nous l’avons vu précédemment, le qi, l’énergie vitale, est réagi par le principe du tao : il est à la fois yin et yang, positif et négatif, dynamique ou stagnant. Cette dualité n’est pas un problème en soi ; en revanche, les excès dans un sens ou dans l’autre doivent être corrigés pour trouver le bien-être.

Pour la médecine chinoise, la plupart des maladies sont d’abord dues à des déséquilibres ou à des blocages qui empêchent le corps de lutter efficacement contre les agressions. Les médecins chinois se réfèrent donc à la théologie des méridiens pour résoudre ces problèmes, en faisant circuler l’énergie dans le sens qui convient. Le qi est en effet à la fois une force abstraite et un élément concret, constitutif de nous-mêmes, sur lequel nous pouvons intervenir.

 

Il n’y a pas de « bon » et de « mauvais » qi ; en revanche, il existe des cas où il est présent et abondant, à l’opposé de situations dans lesquelles il est retenu, stagnant ou insuffisant.

 

Il faut savoir enfin que la médecine conventionnelle occidentale explore de plus en plus cette approche globale : c’est en considérant la personne comme un tout, et non pas seulement comme un corps malade ou en souffrance, que l’on peut en prendre meilleur soin.

Un travail efficace pour le bien-être ne peut donc pas être tout à fait complet si l’on se réfère uniquement à des aspects purement techniques : il faut être en accord avec la théorie du qi pour offrir les meilleurs soins aux personnes que l’on manipule. La médecine conventionnelle occidentale redécouvre de puis quelques décennies seulement ce principe fondamental : on ne peut pas s’occuper d’un corps sans faire attention à l’esprit qui l’accompagne.

                                   

Les Sages considèrent que nous devons prendre soin de notre énergie vitale (le Qi) par tous les moyens possibles. Tout d’abord en faisant de l’exercice, par exemple en pratiquant un art martial comme le qi gong ou le tai-chi-chuan : notez que tous deux contiennent le mot « QI » (ou « chi ») dans leur dénomination. En s’adonnant à des pratiques de rééquilibrages énergétiques tels que le yoga; en Inde,  les mouvements et les postures du yoga ne sont autres que des moyens d’activer cette énergie dans le corps et l’esprit du yogi, afin de lui assurer santé et longévité.

On peut prendre soin de l’énergie vitale également en menant un mode de vie sain et équilibré, qui favorise un état de bien-être : les excès provoquent des pertes de qi et freinent sa bonne propagation dans nos cellules. Enfin, grâce aux massages, il est possible de favoriser, ou de rectifier le cas échéant, sa circulation, notamment grâce aux massages énergétiques, tels que la digitopuncture ou encore le massage chinois.

 

Rédaction : Lilith donkere Hel.

Biographie : mag zen; PDF “Chakras et corps subtils et prana”, M-Buttex.

Wicca lucifera©2018.

Nous soutenir : faites un don ici.

 

 

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce blog a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Translate »

La livraison de nos produits est gratuite en France! Ignorer

×
×

Panier