La sorcellerie est connue depuis plusieurs siècles dans toutes les cultures, et depuis des temps immémoriaux. Néanmoins, elle reste la science et l’art le plus difficile à expliquer et à définir car elle comporte de nombreux synonymes, et depuis l’Inquisition et la mise ne place des religions monothéistes, souvent très sexiste, sa réputation populaire en a pris en sérieux coup et elle est souvent mal vue. Dans la tête du commun des mortels, qui considère les envoûtements comme diaboliques et qu’elle liée aux mauvais sorts, aux jeteurs de sorts, aux envoûtements maléfiques. Pourtant derrière cette image sombre, peu savent que les envoûtements, ne sont pas forcément négatifs.

Pour comprendre ce point de vue, qui reste très controversée de nos jours, il faut en connaître les définitions de tous les termes se rattachant au lexique de la sorcellerie. En scruter les définitions, et remonter à l’origine des attributions et explications relatifs aux champs lexicaux de la sorcellerie, et par extension des envoûtements qui lui sont subordonnés.

Dans notre école, nous allons donc expliquer tous les termes et toutes les notions se rapportant à cette discipline fort étendue et aussi fort complexe à maîtriser, qui a bien évoluée depuis son origine qui date de l’Antiquité, bien que sa source soit plutôt liée à la magie et au chamanisme, qui prennent leur origine dès le début de l’humanité, où l’homme a tenté de comprendre les énergies de la nature, des forces universelles afin de pouvoir mieux l’exploiter et en tirer du profit, tout en restant en symbiose avec l’environnement que les chamans respectaient beaucoup. Ils était d’ailleurs les premiers à comprendre que la matière n’existe pas réellement, et qu’à l’intérieur d’elle y règne une force “subtile”, une “énergie”, présente en toutes choses.

Voilà pourquoi il est indispensable de connaître les mondes subtils ainsi que le corps subtils de l’homme pour comprendre la magie, qui n’en est pas moins la “maîtrise des énergies”, et ce, qu’elle soit noire ou blanche, et par extension de la sorcellerie, qui n’est ni plus ni moins une magie spirituelle, païenne où les sorciers et sorcières croient non seulement en leur pouvoir mais également au pouvoir divin, aux dieux, qu’ils honorent. Ces dieux, nous le verront, seront ensuite considérés comme maléfiques pour les religions monothéistes qui s’installèrent dans l’Antiquité et qui chassèrent les religions polythéistes dont la sorcellerie est en relation. Ensuite différents camps se créeront : des camps aux dogmes religieux païens, mais sans être d’un côté ou de l’autre, une conception non dualiste donc (bien-mal), mais davantage l’unification du Bien et du Mal, et des camps qui prendront parties pour les dogmes monothéistes, en fondant leur croyance sur les religions monothéistes dualistes, mais sans pour autant adhérer à la vénération du Dieu bon (qu’ils considèrent comme injuste et hypocrite), et en privilégiant son ennemi, le Diable et ses démons.

De nos jours, il existe encore plusieurs groupes spirituels pratiquant la sorcellerie qu’il s’agit de bien savoir dissocier. Ainsi, il y a d’une part les groupes satanistes, adhérant au culte du Diable et pratiquant la goétie, et d’autre part, des groupes wiccans et lucifériens, liés aux anciennes religions polythéistes, prônant l’unification du bien et du mal et pratiquant la sorcellerie européenne. Notre cercle en fait partie. Nous précisons donc que nous ne sommes pas satanistes. Quant à notre formation, elle ne prône aucun dogme absolu et elle laisse le choix à l’élève d’adapter ses croyances spirituelles à nos rituels magiques et spirituels qui sont présentés à titre indicatif.

Vous trouverez des articles expliquant ces différentes notions sur notre blog, ainsi que dans nos cours en ligne, à savoir sur les définitions, l’histoire et l’évolution de la sorcellerie, la définition de la magie et les types de magies qui lui sont associées, ainsi que les religions dont les pratiques de base sont également en relation avec la sorcellerie, notamment en ce qui concerne les magies dites “spirituelles“, comme la goétie (un synonyme de la sorcellerie) et la théurgie. Il est indispensable de comprendre cet univers avant de vouloir expérimenter sa pratique, sinon une confusion certaine se mettra en marche à tout novice qui compte mettre la charrue avant les bœufs, ainsi, avant la pratique, comme dans tous les domaines, il faut commencer par le commencement (et oui, tout se mérite dans la vie!), en étudiant la théorie avant de mettre “en pratique” les connaissances acquises.

Notre espace privé regroupe donc une partie théorique, sous forme de cours PDF, et une partie pratique, proposée en cours vidéo, vous y découvrirez un en enseignement complet dans le domaine de la sorcellerie ainsi que des autres disciplines qui lui sont subordonnées, car la sorcellerie, tout comme la parapsychologie ou encore les médecine alternatives, regroupent de nombreuses autres sciences et arts qui ne cessent de progresser… et D’évoluer…

Bienvenue dans Notre Espace… En espérant que celui-ci vous permettra de cultiver votre esprit et de persévérer dans votre parcours initiatique paranormal et spirituel.

 

Rédaction : Lilith donkere Hel. Grande prêtresse wiccane luciférienne., initiée par mes guides (voyage chamanique) et par le biais de nombreux stages avec de vrais chamans.

 

Revenir à l’accueil

Translate »

La livraison de nos produits est gratuite en France! Ignorer

×
×

Panier