La Mandragore

La plante semi-humaine


 

La Mandragore est une plante dotée de propriétés narcotiques dont l’originalité réside dans ses longues racines, fourchues et torturées, qui lui donnent l’apparence d’un homunculus, ou homoncule, embryon d’homme miniature fort prisé par les alchimistes pour ses pouvoirs magiques.

C’est pourquoi cette plante étrange a toujours été considérée comme semi-humaine par les sorciers et sorcières.

On dit que la Mandragore est née du sperme ou du sang d’un dieu. Lucrèce avance qu’elle est à l’origine du premier être humain. Au moyen-âge, on croyait qu’elle se formait spontanément à partir de la semence répandue par un pendu au moment de sa mort. Cette thèse confirme les relations d’identité qui existent entre l’être humain et cette plante redoutable, surnommée pour cette raison « homoncule du gibet ».

La mandragore pousse également sur la tombe des jeunes filles mortes d’amour ou sur celles des voyageurs assassinés. Pourtant, une tradition chrétienne plus ancienne rappelle qu’au mont Golgotha une mandragore a poussé spontanément au pied de la Croix et a guéri les blessures du Christ. Cette double nature de la mandragore, à la fois maléfique et bénéfique, fait d’elle tour à tour un puissant talisman et une plante destinée à alimenter les plus effroyables rituels de magie noire. Dans notre cercle, de toutes les plantes sorcières, elle est notre favorite. Nous apprenons d’ailleurs à nos membres élèves, à confectionner de puissants philtres et talismans à base de cette plante, parmi d’autres ingrédients mystères.

La mandragore a aussi le pouvoir d’exaucer les vœux et les désirs imaginables, quelques dangereux qu’ils soient, et de fournir à profusion pouvoir, argent, célébrité et gloire. C’est pourquoi, nous l’utilisons également lors de nos pactes avec des anges noirs. Néanmoins, ces dons ne sont jamais gratuits. Le sorcier qui s’en empare pour son seul compte devra verser une « compensation » à l’esprit-groupe de la mandragore ; égrégore très puissant associé au feu central de la planète Terre ou à l’énergie de feu qu’abrite en lui l’être humain, et que les Indiens nomment Kundalini ; c’est à cause de cette identification à la puissance du feu que la mandragore fut associée au Moyen-âge aux flammes de l’enfer. On ignore quelle peut être ladite compensation, mais il se pourrait bien qu’elle ait trait à l’âme humaine. Les seuls cas où aucune compensation n’est exigée sont ceux où les pouvoirs accordés par la mandragore sont destinés à une œuvre collective et désintéressée ; ou encore lors d’un pacte tacite avec le diable, ou la mandragore pourra exaucer un vœu de plus (le premier étant accordé par le diable), car le contractant devra de toute façon rendre les services reçu sur terre dans l’au-delà, services qui seront demandés par des démons inférieurs, eux-mêmes évoqués par des sorciers, généralement lors de rituels de magie noire.

Dans nos cours de sorcellerie, nous vous révéleront une recette inédite (et qui fonctionne! Approuvée par nos soins!) pour fusionner votre énergie avec celle de la Mandragore (ou d’une autre plante…). Pour vous inscrire, cliquez ici.

Vous trouverez ci-dessous des grimoires très complets sur les plantes sorcières

 

   

Rédaction : Lilith donkere Hel.

Wiccalucifera©2014.

 

Note : nous avons changé le nom de domaine de ce blog début 2018, de ce fait, nous avons perdu tous vos likes, n’hésitez pas à reliker !

 

 

 

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Translate »
×
×

Panier