La loi du Karma

La loi du karma

 

Le Karma

 

Tout acte est le mûrissement d’une cause antérieure et celui-ci aura une conséquence dans le futur.

  Ce que nous sommes aujourd’hui est le résultat des actes passés et ce que nous effectuons maintenant, déterminera l’avenir. Cette loi de causalité du karma est ce qui conditionne toute Notre existence. Cependant, tous ces conditionnements ne sont pas définitifs car nous avons une certaine part de liberté et, quelles que soient les circonstances, il demeure toujours une possibilité de choix. En résumé, il y en a deux : soit de progresser vers la lumière de l’éveil, (mais cela doit se faire par le commencement, à savoir nous sommes des êtres imparfaits et nous devons en avoir conscience pour pouvoir justement progresser, avoir conscience de Son Moi et de Son Soi, l’inconscient individuel et collectif, ce qui sous entend, commencer par le commencement, donc, dans les ténèbres, mais sans y rester comme le font les satanistes), soit de régresser vers les ténèbres de l’ignorance.  C’est la raison pour laquelle nous avons le libre arbitre. Bien que nous soyons prédisposés depuis la naissance, ces propensions ne nous déterminent pas totalement. Il est donc en notre pouvoir de nous libérer ou de nous aliéner. Attention cependant à ne pas tout confondre : on peut évoluer dans les ténèbres vers la lumière, sans donc y régresser. Simplement en admettant ce que nous sommes, nos erreurs passées, etc. Commencer par les affronter nous permettra ainsi de les combattre. Évoluer dans les ténèbres  peut prendre également une image métaphorique : signifiant chercher la « lumière » qui ne peut briller que dans les ténèbres, en évoluant justement vers la Connaissance de l’esprit et en décryptant les phénomènes inconscients responsables de nos déficiences. Les causes entrainant des conséquences parfois désastreuses. Apprendre donc à se connaitre et à mettre en lumière les points sombres de l’esprit permet de nous élever vers la Connaissance et donc la Lumière. Se connaitre, pour comprendre et pouvoir s’approcher du Divin…Les énergies divines de l’Univers absolu. Ce qui est donc contraire à sombrer dans les ténèbres sans vouloir avancer, et donc évoluer sagement vers la sérénité de l’âme et la connaissance de l’esprit, le sien, et ceux de son prochain. En se connaissant soi-même nous pourront nous aimer et aimer autrui. Ainsi, cela ne veut pas dire ne pas commencer dans les ténèbres, car il faut avoir conscience de sa nature profonde pour pouvoir avancer. Et ne pas régresser vers les ténèbres et l’ignorance veut surtout dire se complaire dans la oisiveté, la richesse, le plaisir, sans se poser de question sur l‘existence de soi et de la vie, sans se livrer à l‘introspection intérieure, en ce sens, cela veut dire que pour “devenir sage” il faut étudier, apprendre, analyser, par l’intermédiaire de l’étude, de la philosophie et des expériences chamaniques, qui amène l’être à se connecter avec le monde invisible et les êtres qui l’habite).

Ce que nous faisons se répercute dans l’astral, et l’astral conserve éternellement l’empreinte de nos actes…

 Tout acte en bien ou en mal, du corps, de la parole et de l’esprit aura une conséquence bonne ou mauvaise, dans cette vie, dans la suivante ou bien après. Il est impossible, à moins d’appliquer l’antidote approprié, que le karma se détruise ou se perde, même après d’innombrables ères cosmiques.

 Il existe un très grand nombre d’actes nuisibles, mais on peut les ramener à dix. Trois pour le corps : le meurtre (et le suicide), le vol et l’inconduite sexuelle (viol, libertinage, ce dernier fait perdre le respect du sujet qui s’y livre sans aucune pudeur vis-à-vis d’autrui) ; quatre pour la parole : le mensonge, la calomnie, les paroles blessantes et surtout injustifiées (comme la méchanceté gratuite) et les paroles inutiles (bêtise, cupidité) ; et trois pour l’esprit : la convoitise, la malveillance et les vues fausses sur la nature essentielle de la réalité. Les dix actes positifs consistent à abandonner les dix actes négatifs. Il s’agit de protéger la vie des êtres animés, de pratiquer la générosité, et d’avoir une conduite éthique, de dire la vérité, de créer l’harmonie entre les gens, de parler de manière pacifique et de tenir des propos sensés ; de respecter la nature et les êtres vivants, de se satisfaire  de ce que l’on a, de développer la bienveillance en soi et d’adhérer à ce qui est authentique (loi du karma, réincarnation, etc.). On pourrait aussi inclure: D’admettre ses problèmes (psychiques et autres, car nous sommes tous un peu névrosés, le fait est que nous vivons de façon contre nature, cela perturbe donc notre esprit, car à la base, nous devrions vivre le plus”nature possible“, en relation avec Notre Terre Mère). Et de reconnaitre ses défauts, et ses erreurs. Dans ce cas précis, il est parfois bon de “mettre de coté notre fierté” et de s’excuser des actes mauvais (après il y a plusieurs degrés bien évidemment) que l’on aurait commis auprès des autres. N’oublions pas aussi que nous Sommes Tous Frères et Sœurs sur cette Terre,essayons d’être plus avenants et bons avec les autres.

 En bref, il est dit dans le Dharma :

 « Sont négatifs les actes engendrés Par le désir, la haine et l’ignorance ; Ils sont la source de toute souffrance et des états d’existence inférieurs. Sont positifs les actes qui résultent de l’absence de désir, de haine et d’ignorance ; Ils engendrent les mondes heureux Et le bonheur dans toutes les vies. »

Bien sur, le désir est relatif, car le désir fait partie de notre nature humaine. et c’est bien souvent le “désir” qui nous aide à avancer dans la vie, car tout un chacun se fixe des objectifs. Cependant, il faut de l’équilibre. retenons que dans chaque chose de notre vie, il faut peser la balance, le “facteur de balance” est fondamental… Quoi que l’on fasse, il faut le faire sans excès… Par exemple,  si l’on se drogue, on doit le faire en toute discrétion, et ne pas mettre les autres dans l’addiction…

Ainsi la Loi du Karma dit qu une personne récoltera inéluctablement le fruit de ses actes et ne pourra pas les transférer à quelqu’un d’autre ; ceux qui sont positifs engendreront le bonheur et ceux qui sont négatifs, la souffrance. Évidement, en tant que sorciers, nous serions tentés de faire intervenir la magie noire pour se venger du mal que l’on nous a fait… Mais il faut comprendre que la personne paiera sans que l’on fasse quoi que ce soit… Et si la justice divine vous semble longue à intervenir (mais cela est bien rare, croyez en mon expérience de la vie, et fort riche pour mon âge!!!), dans ce cas, vous pouvez avoir recours à la magie noire (et la goétie), cependant, et c’est là que les choses se compliquent, il va falloir jeter un sort qui soit véritablement proportionnel au mal réceptionné de la part de votre (ou vos) ennemi. Il va falloir donc réfléchir attentivement, peser le pour et le contre, et demander à vos guides spirituels si vous encourez un danger quelconque dans cette vie, ou la suivante. Voilà pourquoi, malgré ce qu’on en dit, la magie noire est bien plus complexe, délicate et dangereuse à exécuter que la magie dite “blanche“. Par ailleurs, afin de pouvoir justement répondre aux questions mentionnées précédemment, il est indispensable d’être médium (ou de voyager en astral pour se rendre dans l’au-delà où vivent vos guides) pour pouvoir communiquer avec vos entités protectrices. Je ne vais donc pas vous cacher que pour être un bon sorcier, il faut avoir à la base un don, une faculté médiumnique, extra-sensorielle, extériorisation… Bien sûr beaucoup de gens ont des dons sans le savoir, car il est si difficile de se connaitre soi-même, et avant la trentaine on pense plus à vivre qu’à se connaitre, ou alors on se cherche à travers la musique, des looks, etc. Mais on parvient vraiment à réfléchir sur soi qu’à partir de 30 ans en général… Et encore, pas pour tout le monde!!! Voyez autour de Vous, est-ce que les gens ont l’air de se poser des questions d’ordre existentielles en général??? Ainsi, il serait bon d’étudier la parapsychologie et de tester ses dons avec des personnes expérimentées qui pourraient vous guider… Si on peut comprendre cette notion de karma au niveau individuel, il est quelquefois difficile d’admettre que l’on ait à subir les conséquences de certains actes au niveau collectif comme, par exemple : les guerres, les fléaux, les calamités, etc. En fait, le karma collectif est la réunion de multiples karma individuels. On peut le remarquer au niveau des groupes humains qui se réunissent pour des raisons sociales, religieuses, politiques et autres ; plus il y a de gens concernés, plus l’impact est puissant.

 Dans la perspective du bouddhisme, il n’y a pas de jugement ultime autre que la loi de rétribution karmique. Le destin n’est pas non plus une fatalité, mais la loi naturelle de cause à effet.

 C’est pourquoi à chaque instant de notre vie, nous pouvons transformer notre karma négatif en positif et améliorer encore plus notre karma bénéfique.

Rédaction : Lilith donkere Hel.

Vous vous sentez en adéquation avec notre philosophie spirituelle?

Si vous souhaitez rencontrer d’autres passionnés d’occultisme comme vous, partager et échanger vos connaissances et apprendre l’art de la magie occulte, cliquez ici, vous ne serez pas déçu!!! Promis!

*********************************************************************************************************

Rédaction : Lilith donkere Hel.

Wiccalucifera©2013.

 

Note : nous avons changé le nom de domaine de ce blog début 2018, de ce fait, nous avons perdu tous vos likes, n’hésitez pas à reliker !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Translate »

La livraison de nos produits est gratuite en France! Ignorer

×
×

Panier