Introduction à la Goétie

Symbole Wicca Luciférienne
Symbole Wicca Luciférienne

 

La Goétie, définition généraliste

La définition générale relative à la Goétie est l’art d’invoquer des divinités infernales pour pratiquer la magie. C’est donc un type de magie qui fait intervenir des entités pour accroître les pouvoirs du sorcier. L’inverse de la Goétie est la théurgie, cette dernière fait appelle à des divinités célestes. Ce sont toutefois des magies dites “spirituelles“. La Goétie est surtout utilisée dans les traditions sataniques et Lucifériennes, alors que la théurgie est reliée à la Haute Magie Blanche et la Kabbale.

Pour certains, la goétie ne serait qu’une forme de magie naturelle, entendez par là, la manipulation de forces ou de principes rencontrés dans la nature et permettant de pratiquer diverses sortes de divination.

En fait, la goétie fait partie intégrante des arts noirs et même très noirs.

Voici la définition qu’en donne l’Abbé Migne dans son Dictionnaire des sciences occultes, (tome 48, édition de 1846, vol.1, page 754):

«Goétie : art d’évoquer les esprits malfaisants, pendant la nuit obscure, dans des cavernes souterraines à la proximité des tombeaux et des ossements des morts, avec sacrifice de victime noire, herbes magiques, lamentations, gémissements et offrande de jeunes enfants dans les entrailles desquels on cherchait l’avenir.»

Cette définition quoique très succincte est cependant assez juste. La goétie est une technique noire où se rencontrent trois formes de pratiques magiques, dont deux sont peu connues. La pratique de la divination dans les entrailles était classique dans le monde antique. Grecs et Romains la pratiquaient préférentiellement sur les entrailles des oiseaux. Par contre, les opérations de nécromancie, ou évocation des morts (qu’il ne faut pas confondre avec les amusements de salon du spiritisme), alliées à une rituélie sacrificielle appartenant à la magie rouge, entendez pas là « magie vampirique, magie du sang » sont beaucoup moins fréquentes.

La goétie en tant que rituélie est une synthèse de diverses pratiques, souvent confondue avec la nécromancie (en fait la différence est infime) : le dosage des différentes parties empruntées à d’autres spécialités est variable et les buts visés souvent très diversifiés.

En résumé, la pratique de la goétie est une technique d’évocation, ayant pour but la divination ou la connaissance d’un secret le plus souvent magique. L’évocation goétique s’apparente à une évocation nécromancienne classique ritualisée, alliée à une opération de magie sanglante destinée à en emprunter la puissance. Elle s’adresse à des défunts que l’on appelle à la “vie” momentanément pour obtenir d’eux certaines informations, soit à des entités plus ou moins diaboliques et particulièrement terrifiantes, que l’on attire par le rite rouge.

Le procédé de magie rouge employé est une variante des cultes vampiriques , actuellement, en France, beaucoup de rites s’effectuent dans le très célèbre cimetière du Père Lachaise.

Il existe de multiples formes d’opérations goétiques : à titre d’exemple, je voudrais rapporter l’horrible expérience qui eut lieu quelques heures avant la mort du roi Henri III. Cet épisode parfaitement historique est décrit par l’inquisiteur Jean Bodin, familier de la Cour, dans son livre De la démonomanie des sorciers nouvelle édition à Anvers chez Jehan Keerberghe 1593, page 150. Détail particulièrement noir, certains exemplaires sont recouverts  de peau humaine !

«J’ai appris du Sieur de Nouailles Abbé de l’Isle, et maintenant ambassadeur à Constantinople, et d’un gentilhomme polonais nommé Pruinski qui a été ambassadeur en France, que l’un des grands roys de la chrétienté (il s’agit de Henri III) voulant sçavoir l’issue de son estat fist venir un nécromantien, lequel fist trancher la teste à un jeune enfant de dix ans premier né qui estoit préparé pour cet effet [c’est-à-dire que le jeune enfant avait communié] et fist mettre la teste sur une hostie, puis disant certaines paroles, et usant de caracters, qu’il n’est pas besoin de sçavoir, demanda ce qu’il vouloit ; la teste ne respondit que ces deux mots : VIM PATIOR [je suis sous le joug, ou si l’on préfère, je dépends de la loi]. Et aussi tost le Roy entra en furie, criant sans fin :

“Ostez cette teste”, et mourut ainsi enragé. Cette histoire est tenue pour certaine, et indubitable en tout le royaume, ou la chose est advenue, combié qu’il n’y eust que cinq personnes quand la chose fut faict.»

Cet épisode terrible illustre parfaitement à quelles aberrations peuvent être poussés ceux qui s’engagent dans cette voie à la manière très sombre, Gilles de Rais et la Comtesse Erzebeth Batory en sont d’autres exemples. Les formes extrêmes de la goétie sont plus épouvantables encore, les forces noires manipulées exigent plus d’horreur et c’est l’escalade du délire. Il est rare que les pratiquants de ces rites ignobles ne sombrent pas dans une incurable folie, hantés de hideux cauchemars. Car c’est la finalité inéluctable, l’adepte n’est qu’un instrument qui durera le temps de sa résistance propre, en général quelques mois, rarement quelques années.

Quant  à  la magie noire peut être parfois utile, lorsqu’il n’y a pas d’autres solutions. Dans l’Antiquité, que ce soit en Inde, en Égypte ou encore dans d’autres cultures, la magie noire était courante et on appelait des mauvais génies pour effectuer certains types de rituels, comme on pouvait les chasser. Nous avons retrouvé un grand nombre de parchemins comportaient des formules d’évocations aux mauvais génies et d’exorcisme. Ceux-ci sont donc la preuve que le peuple croyait en eux. A titre d’exemple, en Inde, des prêtres-sorciers, les brahmanes faisaient de la magie occulte pour chasser les revenants, des esprits bien plus cruels que les démons, et pour cause, ils siègent encore dans notre dimension car bien souvent, ils étaient mauvais ou trop superficiels dans leur vie précédente, de ce faite, ils ne trouvent pas la lumière, ils sont perdu et malheureux, et perturbent les vivants! C’est pourquoi, souvent, et encore de nos jours, il faut effectuer un  exorcisme pour s’en défaire ou pour sécuriser une maison. Ceci n’a pas changé depuis l’Inde antique. Nous avons eu connaissance de ces pratiques, car elles sont  inscrites dans la Véda.

Toutefois,  la Goétie peut avoir de nos jours une définition plus variée, ainsi beaucoup de goétiens qui s’adonnent à la Goétie  ne font pas de sacrifices (animaux ou humains) et n’ invoquent pas des démons uniquement dans le but de nuire à autrui, ils les invoque parfois aussi pour d’autres charmes, comme la magie financière par exemple, le développement du pouvoir personnel, etc. Et lors de pratique de magie noire, il s’agit davantage de “renvoyer le mal à l’envoyeur”. A mon avis, ceux qui sont les plus nuisibles pour notre planète ne sont pas les satanistes, mais plutôt ceux qui se disent “être dans la vérité” en faisant preuve d’aucune tolérance, voire ceux qui sont athées, se croyant seuls dans l’univers! Ce qui révèle un ego bien démesuré!

De plus, en ce qui nous concerne, dans notre cercle, nous n’allons pas jusqu’à ce genre de pratiques, certains de nos membres font parfois appel des démons, mais uniquement dans le but d’entrer en contact avec leur esprit sombre, afin d’évacuer leur négativité et leurs défauts, ou tout simplement pour pouvoir affronter ces entités élémentales (cela leur permet ensuite de pouvoir les discerner plus facilement, car ils auront été en contact direct avec elles). En ce sens, ce type de rites relèvent bien de la goétie, mais nos membres n’exécutent aucun rite sanglant, pour la simple raison, que cela ne sert strictement à rien! Les esprits étant des êtres évanescents, ils ont besoin de se mettre en symbiose avec notre “mental” et nos énergies magnétiques, ce qui, en soit, demande des années de pratiques avant de pouvoir les manipuler correctement et de conserver un équilibre énergétique dans tous les chakras. De même, ils ne font jamais de mal gratuitement, et si l’un d’entre nous le faisait, il serait de suite éjecté de notre cercle occulte!

D’autre part, les démons ne sont que le reflet des pulsions animales et souvent égocentriques de l’humanité. Il s’agit de créations humaines. Il ne s’agit pas d’anges subordonnés au Diable (antithèse du Dieu bon) comme les inquisiteurs l’ont affirmés lors de la fameuse Chasse aux Sorcières du Moyen-âge. Parfois, des apprentis initiés les invoquent lors de pactes sataniques afin de matérialiser -en quelque sorte-  leurs pulsions, telles que la luxure par exemple et ils s’attireront des démons en adéquation avec leur nature profonde. Cela leur permet, d’une certaine façon, de “vivre leurs vices”, de s’y confronter plus facilement, mais aussi, dans le but ultime de transcender ces derniers par la suite et de s’améliorer… Car les démons sont à l’image de l’homme, et ils nous aident simplement à accepter nos “pulsions animales“, à nous ensuite de savoir les contrôler, et de savoir bannir nos déficiences psychologiques… Nous pourrons ensuite parvenir à la lumière, grâce à Lucifer, l’étoile du matin, le Dieu de la lumière et de la connaissance, qui nous permettra d’atteindre le divin, et de métamorphoser notre être charnel, en être spirituel, car il est le “médiateur des Dieux”, et grâce à lui, nous pourrons atteindre la lumière infinie et être en symbiose avec les dieux célestes, lorsque nous aurons réellement atteint la sagesse, ainsi, mieux vaut commencer en bas, et avoir une démarche “authentique”, plutôt que de prétendre commencer en haut et être dans l’illusion la plus totale en professant être bon et parfait, alors que nous sommes loin de l’être!

Evidemment, certains satanistes en manque de reconnaissance pactisent avec les démons pour acquérir la gloire, la richesse, dans cette vie, sans se poser davantage de questions. Mais ces derniers ne sont pas dans une démarche de connaissance de soi et d‘initiation. Il ne faut donc pas les confondre avec les personnes citées précédemment dont les buts, finalement sont plus honorables, car ils ont décidé d’admettre leurs déficiences et de s’y confronter. Et invoquer les démons les aident à matérialiser (symboliser) la part sombre de leur être. Il ne faut donc pas les juger, s’y certaines personnes parviennent à évincer leurs défauts sans réaliser ce type de rites, alors tant mieux, mais ce n’est pas le cas de tout le monde! Certains initiés auront besoin de se confronter à l’ombre pour pouvoir évoluer vers la lumière! Et je trouve ceci bien plus authentiques que ceux qui prétendent êtres bons et sages, alors qu’au final ils ne font qu’ignorer leur part sombre, sans s’y confronter, pourtant, leurs vices sont bien présents et bon nombre de leurs actes, au quotidien ne sont pas altruistes! En effet, combien de prétendus sages se sont adonnés à des vices comme le viol ou pire encore la pédophilie? Il y a eut bien assez de scandales chez les prêtres des religions catholiques! A cela s’ajoute tous ces chrétiens qui se rendent à la messe, et vont se confesser, pour finalement recommencer leurs péchés de plus bel par la suite (ils s’adonnent à la luxure, à la vanité, à la tromperie, aux mensonges…).

Chacun a le choix d’évoluer ou il le souhaite, que ce soit les ténèbres ou la lumière, car en effet dans le bien il peut y avoir du mal et inversement puisque nous vivons dans un monde imparfait, en relation avec notre nature matérielle, “animale” (nous sommes ni plus ni moins que des singes intelligents). Le but étant d’évoluer et de parvenir à la transcendance de l’être, ce qui présuppose savoir parvenir à décrypter notre inconscient, à se connaître, et cela passe inévitablement par la culture et le cheminement de la connaissance intérieure, qui se fait par la méditation transcendantale, l’hypnose et le développement de ses facultés paranormales.

Le but est donc de commencer par les ténèbres, pour ensuite évoluer vers le lumière et la transcendance de notre âme.

Rédaction : Lilith, Grande prêtresse wiccane luciférienne.

Source : P Manoury et ma culture personnelle.

*Note: depuis le changement de notre nom de domaine début 2018, nous avons perdu nos likes et commentaires, ceci n’est pas volontaire, n’hésitez pas à reliker ou reposter des commentaire au besoin!

Cet article a 3 commentaires

  1. Excellent article qui réponds enfin à ce que je recherchais à savoir : comment utiliser la goetie de la manière la plus constructive possible. L auteure est très appliquée, soignée, et je vois aussi qu elle y met beaucoup de coeur. Etre dans les ténèbres et avoir du coeur sont des qualités rares, que j apprécie, et qui fait qu elle me donne confiance.

    Par contre cela ne réponds pas à des questions que je me pose comme :
    _ Au nom de quoi les Démons feraient ce que les humains demandent au travers de rituels ?
    _ N est ce pas risqué de faire appel à eux même pour purger ses ténèbres ? Genre qu ils te hantent, te maudissent ou je ne sais quoi ?
    _ pourquoi cet notion de rejet de ses ténèbres plutôt que leurs pleine acceptation pour qu ils se transcendent ?

    Sinon continuez comme ça c est parfait.
    Merci

    1. Ave, je vous remercie pour votre compliment, vous devez savoir ce que représente le travail et la culture sinon vous ne vous renderiez pas compte de ces qualités..
      Vos questions sont très pertinentes, y répondre convenanblement seraient trop… Tout ceci est justement développé dans nos cours de démonologie, disponibles sur la boutique et dans notre espace VIP.
      Ce que je peux vous dire c’est que les démons en tant que tels, car il existe diverses types d’entité, sont des égérgores, une extension de notre propre mental qui finissent pas se développer de votre façon autonome et prendre vie… Nous sommes leurs créateurs…
      De plus, affronter les ténèbres et la part sombre de nous même est la première démarche pour pouvoir évoluer pleinement vers la sagesse.

      C’est très bien que vous vous posiez ce type de question, cela démontre que les questions existentielles de la vie vous intéresse et c’est une preuve d’une évolution spirituelle.
      Bonne continuation.
      Lilith DK (GPL)

    2. Votre commentaire a été traité, nous espérons que vous vous êtes abonné à notre nouveau plugin vous permettant d’être tenu informé des nouveaux commentaires, ceci dit, il a été installé après votre commentaire depuis le 20 juin seulement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Translate »
×
×

Panier