IMBOLC

IMBOLC

Le Sabbat Imbolc

 

Imbolc-fête paienne

Définition du sabbat Imbolc

 

Ce sabbat a lieu le Ier février. Il débute lors du premier quartier de Lune, lorsque le Soleil se trouve dans le signe du Verseau (Sanglier pour les Celtes). C’est une fête qui marque le début de la fin sombre, elle commence à manifester l’allongements des heures diurnes, même si l’hiver est encore présent… Elle annonce donc le printemps, et est liée à la pureté et à la virginité. La nature sort d’un long sommeil, c’est donc une période de résurrection, et aussi l’époque du carnaval.

Certains le considèrent comme un sabbat mineur, malgré tout beaucoup de païens le fêtaient et le fêtent encore de nos jours dans les traditions néo paganistes, telles que la nôtre.

Cette période, dans la tradition Celtique est associée à Brigantia (Brigid pour les Irlandais, Sainte  Brigitte pour les chrétiens), la “très révérée rivière du savoir”. Fête féminine par excellence, les païens y célèbrent la purification de la nature et l’on y pratique les ablutions rituelles.

La coutume veut que l’on allume de grands bûchers pour réchauffer la Terre et pour renforcer le pouvoir du Soleil en l’invitant à chauffer encore plus. On célèbre pour ce sabbat le réveil de la Terre-Mère, qui se prépare à rencontrer le fils et l’époux divin, le Soleil, pour engendrer les récoltes nécessaires au soutien des hommes à Imbolc, il est aussi possible de lire les augures de l’avenir.

 

Propriétés magiques

 

Ce sabbat est idéal pour accéder à la connaissance occulte, renforcer son évolution spirituelle, il est aussi idéal pour les rituels de méditation.

Cette période est également utile pour bien se préparer aux rituels initiatiques, de procéder aux rituels de purification (il est d’ailleurs à l’origine du “grand nettoyage de printemps”, ce sabbat est aussi idéal pour la réalisation de purification physique approfondi, généralement opéré avec de l’eau lustrale purifiée et consacrée en amont) et de bénédiction, voire même à la renaissance de son foyer.

 

Fêter Imbolc aujourd’hui

 

Ce sabbat célèbre la purification, la fertilité et la prospérité.

On utilise une nappe de couleur verte pour l’autel sacré, semblable à la nouvelle herbe tendre qui va commencer à forcer le sol glacé avec ses timides mais robustes racines. C’est la couleur de la nature qui s’éveille de son sommeil hivernal. Pour la décoration, on peut placer sur l’autel des chandelles blanches, vertes et bleues pâles qui symbolisent la nature en éveil, encore empreinte des vents frissonnants de l’hiver qui s’apprête à s’estomper, des fleurs blanches, des branches de noisetier, des cristaux blancs et de glaces, des boules de neige…  On place sur l’autel une coupe de lait de chèvre, à la fin du rituel, le lait sert d’offrande de libation à la Déesse, et comme offrandes de nourriture des brioches tressées, des fruits et légumes de la saison… Des résines de pin, et du charbon ardent, un encensoir.

On peut aussi y déposer un petit chaudron destiné à enclencher un petit feu, et pour y déposer et brûler des formules spirituelles, afin qu’elles se dissolvent dans l’astral.

 

Le Balai de Sorgho

 

Comme de nombreux wiccans, achetez un balai de sorgho neuf tous les ans; vous l’utiliserez pour balayer le froid, la faim et la peur, qui, dans l’Antiquité étaient les compagnons quotidiens de la saison hivernale; mais vous pouvez aussi fabriquer vous-même un balai rituel avec quelques branches de noisetier très fines que vous lierez avec une ficelle noire solide (vous pouvez y graver votre nom de sorcier ou sorcière).

Le balai rituel ne doit évidemment pas servir à des fins pratiques.

 

Au cours du rituel, on réalise la bénédiction des chandelles qui seront utilisés pour l’année dans le contexte de la magie occulte et des rituels spirituels. La sagesse antique enseigne que, de toute façon, “melius abundare quam deficere”. Faites donc un investissement suffisant pour toute l’année et n’ayez pas peur de dépenser une somme élevée. La Déesse vous rendra un centuple tout ce que vous lui offrirez, de même, donnez aux pauvres pour recevoir, sans intérêt, et vous recevrez beaucoup ensuite car ici est la loi de l’astral, ce qu’on fait, on le reçoit, chaque action engendre une réaction, ici encore la loi de la physique quantique, (l’infiniment petit), de cette façon, c’est la période idéale pour se purifier, mais aussi pour recevoir des dons de la Terre Mère et par extension : “offrir aux plus pauvres”.

 

Fabriquer l’encens de Imbolc

 

Pour confectionner les encens, il vous faudra déjà un peu de sciure, des copeaux de bois. 

Le sorbier des oiseleurs est l’arbre indiqué pour Imbolc.

Ecrasez dans un mortier 4 parts de bois de sorbier, ajoutez une part de résine (vous pouvez la substituer par quelques grains d’encens ou de myrrhe), une part de lichen, deux pincées de feuilles de laurier séchées et broyées, et malaxez le tout avec 10 gouttes d’huile essentielle de romarin.

Chauffez un petit charbon, puis-déposez-le dans une coupelle prévue à cet effet (ou un porte-encens).

Pour terminer, lors de la festivité d’Imbolc, jetez quelques pincées (à mesure) de l’encens confectionné précédemment et laissez diffuser son arôme magique. 

 

Purifiez votre Temple en passant un coup de balai, et en visualisant que vous ôter toutes les mauvaises énergies, et les énergies profanes, de même, dans votre maison, allumez des chandelles blanches, préalablement purifiées et consacrées, et placez quelques pincées de sels purifiés et bénis dans une coupelle, à divers endroits de votre foyer. Vous pouvez aussi allumer un bâton de sauge (une plante très purifiante, et fort utilisée par les chamans), pour purifier votre demeure et votre Temple, passez la sauge partout et récitez des formules magico-spirituelles en adéquation avec la purification (voir aussi pour chasser les mauvaises énergies, si vous en soupçonnez.)

Durant ce sabbat, vous pouvez également confectionner un balai rituel avec quelques branches de noisetier très fines que vous lierez avec une ficelle solide de couleur blanche ou verte si possible. Le balai rituel ne doit pas servir à des fins profanes, mais uniquement magiques, sinon son élément sera rempli d’énergies non occultes et par extension non adaptées à la magie rituelle. Vous vous en servirez lors de vos rites spirituels et travaux magiques afin de “balayer votre espace sacré” des énergies négatives qui envahissent votre autel sorcier.

De même, durant ce sabbat, profitez-en pour purifier intensément votre Temple (Occultum), voire votre maison en aspergeant d’eau minérale consacrée (comportant du sel purifié et consacré) toute l’atmosphère de ses derniers, vous pouvez aussi brûler en bâton de sauge, et tout en dispersant la fumée, psalmodier des formules sacrées de type purificatrices. N’hésitez pas à allumer une chandelle blanche (si possible en relation avec le chakra coronal) afin de dispenser la bénédiction de la Déesse Mère. Laissez-là se consumer jusqu’au bout cette nuit-là.

Pour terminer, je vous recommande vivement de notez dans votre “Livre Miroir“(il s’agit d’un livre spécialisé dans les exercices de développement personnel), vos défauts, ceux que vous souhaitez faire disparaître, cela vous permettra non seulement d’accéder à la connaissance de soi, mais aussi d’évoluer vers la sagesse, sans tromperie, en toute authenticité. Ceci en ayant longuement méditer en amont bien sûr.

 

La bénédiction des bougies (rituel wiccan standard)

Dans la tradition wiccane, il est d’usage de purifier les chandelles avant leur utilisation. De même, il faut les bénir et les programmer en fonction de notre tradition spirituelle et de l’usage qui en sera fait, ceci selon la loi des correspondances magiques (les couleurs, les planètes, etc.)

Pour bénir les bougies, placez celles que vous souhaitez bénir dans un foulard de la couleur correspondant à la bougie, ainsi, on peut placer des chandelles blanches dans un tissu en soie blanche par exemple. 

Puis, placez-les dans une coupelle magique (donc utilisée exclusivement pour vos rituels magiques et spirituelles), et exposez-les aux rayons de la Lune, et ce, toute la nuit (si ces dernières sont destinées au rite d’Imbolc, alors exposez-les la veille du rituel, si elles sont destinées à renforcer vos pouvoirs psychiques par exemple, alors exposez-les lors de lune croissante un lundi.)

Le jour suivant, adressez une prière similaire à celle-ci, en tentant de la personnalisée en fonction de votre personnalité, de votre tradition spirituelle, de votre culture et de votre personnalité :

“Antique Déesse Mère,

Je te demande de bien vouloir,

Purifier et bénir ces chandelles blanches,

Avec ton pouvoir occulte et lunaire,

Accorde-leur la force et le pouvoir.

Et dites : Ave lucifera, votre nom de sorcier ou sorcière.”

Pour terminer, tracez du bout des doigts ou avec un sceau de cire le cachet de la tradition spirituelle à laquelle vous êtes affiliée (voire le symbole de la Lune croissante) sur la chandelle, puis utilisez-les pour le dit rituel, dans l’attente, placez-les dans un bocal magique, voire dans un meuble d’autel spécialisé dans la sorcellerie.

Les chandelles purifiées et bénies se s’utilisent évidemment que pour les rituels importants (Esbats, Sabbats, charmes magiques).

**Mon secret dévoilé : n’hésitez pas à vous munir d’une huile magique spéciale Imbolc, et tartinez la chandelle (une fois purifiée et consacrée) avant ou pendant le rituel en cours. Il faudra procéder de bas en haut.

**Nous pouvons vous réaliser sur-mesure ce type d’objet, pour une valeur de 35 euro (nos huiles sont bien entendu purifiées et bénies après leur conception), pour commander, cliquez ici (c’est à vous d’entrer le montant, indiquez bien quelle huile magique ou spirituelle vous souhaitez, c’est-à-dire pour quelle fonction? Charme de prospérité, Esbat, Sabbat-lequel? Afin que nous puissions concevoir une chandelle adaptée à votre rituel magique.)

Bon rituel!!

Lilith DK

 

Pour fêter ce sabbat, commencez par l’évocation des éléments, il s’agit du “rituel d’ouverture”, puis invoquez une Déesse telle que “Brigid” par exemple, une “Déesse Mère”, buvez et mangez en son nom, contemplez sa “statuette” (afin de mieux entrer en contact avec les énergie de la Déesse), offrez lui des offrandes de libation et de nourriture, allumez les encens en son honneur et en dévotion à la Déesse Mère et au sabbat, festoyez autour d’un feu de joie et dansez en son honneur!! Demandez lui de vous purifier intégralement l’âme et l’esprit, et de vous bénir spirituellement et pour votre tradition païenne paganiste, n’hésitez pas à méditer et à renforcer votre lien avec les “racines de la Terre” et les “énergies lunaires et cosmiques de la Déesse”, et enfin, profitez en pour “bannir vos défauts”, en essayant d’avoir la vision la plus objective et impartiale de votre être afin d’accéder de façon authentique à la sagesse véritable sans tricher comme le font les catholiques en se confessant à la messe, pour ensuite recommencer de plus belle leurs vices !!

*******************************************

Rédaction : Lilith DK.

Mes sources : “La Magie Wicca”, de C-Wallace aux éditions De Vecchi, “La Magie Tellurique, de Vincent Lauvergne, aux éditions Trajectoire et mes connaissances personnelles.

Tous droits réservés.

Wicca lucifera©2021.

 

La sorcière

Grande prêtresse Wiccane luciférienne. Je suis chercheuse en parapsychologie et spiritisme depuis 20 ans, et j'expérimente et me forme en sciences occultes depuis 10 ans. Ce site a pour but de diffuser mon savoir et expériences en ces disciplines qui me passionne.

Laisser un commentaire