Accessoires utilisés en sorcellerie

Accessoires généralement utilisés en magie occulte

 

 

 

1-      L’Athamé

Dans le BOS gardnerien il nous est dit : « Il est la véritable arme des sorcières. Il est utile afin de dresser le cercle, d’invoquer les Dieux, d’appeler ou de bannir certains esprits, ainsi que dans divers travaux magiques. »

Rattaché à l’Air (certaines traditions le rattachent au Feu), c’est avec la baguette magique, un des outils les plus indispensables, même pour le néophyte.  Outre son usage précédemment décrit, il est pour moi le réceptacle de ma volonté et de mon énergie, c’est un symbole phallique, utilisé pour symboliser le Dieu dans la célébration du Grand Rite symbolique.

Considérations pratiques : Il est parfois difficile de trouver son Athamé. Traditionnellement à double tranchant et manche noir, ne vous sentez pas obligé de réunir toutes ces caractéristiques si vous avez le sentiment d’avoir trouvé le votre et que son manche est brun et qu’il n’a qu’un seul tranchant. Il est préférable d’acquérir un poignard neuf, ainsi vous savez qu’à priori il n’a jamais été utilisé, et vous n’aurez qu’à le consacrer. Si vous êtes tombé amoureux d’un poignard antique, il sera nécessaire d’exorciser l’arme avant de la consacrer, afin de chasser d’éventuelles énergies négatives liées à l’arme, ou simplement d’enlever le « mana » des précédents propriétaires. L’idéal serait de le fabriquer vous même, soit à partir d’un poignard existant, soit le dessiner et le faire forger pour vous (si vous en avez les moyens…).

Si vous avez la chance de vous en faire offrir un par un sorcier expérimenté, c’est un cadeau de prix, car vous pourrez bénéficier du « mana » de celui ci, et n’aurez pas besoin de l’exorciser (par contre il faudra le consacrer pour le faire vôtre).

N’oubliez jamais que pour les forces de l’ordre, un athamé est considéré comme une arme blanche et peut en tant que tel vous être confisqué, sans parler d’une éventuelle amende. Si vous êtes amenés à vous déplacer souvent, voire dans un pays étranger pour célébrer, je vous conseille de faire un second athamé, en bois, voire en terre cuite (attention…fragile).

1-      L’Epée

L’épée peut être considérée comme une version plus grande de l’Athamé et n’est vraiment pas indispensable pour un solitaire. En coven elle sera utilisée pour dresser le cercle et pour l’initiation. On trouve assez facilement dans le commerce des reproductions d’épées en acier, mais elles représentent un investissement conséquent (aux alentours de 190 Euros). En magie luciférienne, on l’utilise pour invoquer les anges noirs.

2-      La Baguette

« Elle sert à “invoquer les  esprits et jeter des sorts”. Certaines sorcières invoquent Lucifer avec la baguette et non avec l’Épée, qui symbolise l’élément “Air” de Lucifer et sa direction: l’Est. Mais Lucifer est aussi attaché à la planète Vénus, Mercure et au Soleil. Cela dépend des croyances, notamment des traditions lucifériennes (qui comprennent divers covens, très souvent dissociés les uns des autres). Pour la Wicca Lucifera, il est le médiateur des Dieux, et sa planète est incontestablement Mercure (la planète de la communication, d’Hermès) et au Soleil (le Dieu Phosphoros, de la Lumière, le soleil brille… Mais Vénus  brille aussi quand la nuit apparaît (c’est une étoile tombée du ciel…). Pour invoquer Lucifer, nous utilisons un athamé (relié au feu, et par extension, au Soleil).

La baguette magique est dans l’inconscient, l’outil du sorcier par excellence, comme le balai et la sorcière. C’est aussi un symbole phallique, bien que certain la rattache à la Déesse. Associée à l’élément Terre et Eau dans notre tradition. (Certaines traditions l’associent à l’Air).

Dans l’absolu, il faudrait la fabriquer soi-même ou la faire fabriquer par une prêtresse wiccane, qui sera sans doute aussi consacrée et magnétisée par ses soins. De même vous devrez aussi la consacrer (si vous l’a faite fabriquer par un tiers) afin de pouvoir y insérer vos énergies et la personnalisée pour vos rituels.

Beaucoup de néophytes se posent des questions sur le bois à utiliser, le moment pour la couper, la façon de la consacrer. Ces informations sont disponibles dans beaucoup d’ouvrages, mais il est vrai que certaines sont contradictoires. Faut il y mettre un fil de cuivre ? Doit on la graver ? l’écorcer ?

Le métal de cuivre et l’aimant servent à attirer les énergies et à les diffuser. Certains y collent un cristal de roche. En ce qui concerne le bois, il faut le choisir selon vos objectifs généralement on utilise du sureau, du saule, du noisetier, du cèdre, du bois d’Aubépine, parfois même du bambou (pour les plus bohèmes).

 Si vous coupez votre baguette sur un arbre vivant, annoncez lui votre intention, faites le moins de dégâts possibles sur l’arbre, et n’oubliez pas de le remercier, voire de lui laisser une offrande. Il s’agit d’un échange, pas d’un vol. Il est possible d’utiliser du bois tombé, mais assurez vous que celui ci ne soit pas trop vieux et trop sec.

1-      Le Pentacle

« Symbole sacré de nos mystères, il sert à invoquer ou bannir de puissants esprit »

Attaché à l’élément Terre et à la Déesse, le pentacle est le plus souvent réalisé sur une plaque de bois, voire de métal. Certains sont particulièrement riches en symboles magiques, astrologiques etc…Outre le pentagramme qui est dans presque toutes les traditions, vous pouvez y ajouter des symboles représentant la Déesse et le Dieu, où des symboles reflétant vos inclinaisons magiques ou religieuses (ex Marteau de Thor, Triscèle etc…)

1-      Le Fouet

« C’est un symbole de pouvoir et de domination. Il sert aussi à la purification et à l’illumination »

Instrument puissant, à la symbolique ambiguë, le Fouet est parfois remplacé par une brindille de bouleau qui sert aux mêmes chose. Concernant la flagellation, vous en trouverez mention dans le passage suivant où j’aborde les 8 voies magiques.

Traditionnellement le fouet possède neuf liens lesquels portent 5 nœuds. C’est un instrument facile à réaliser soi même. Le mien est constitué d’un manche de bois recouvert de cuir, d’où partent trois tresses de cuir nouées à leurs extrémités.

2-      La Boline

« Il est utilisé afin de créer les instruments de l’Art et ne peut être utilisé qu’à l’intérieur du cercle magique »

La boline ou couteau à manche blanc, est en effet un outil plus qu’un instrument rituel. Ne vous sentez pas obligé de ne l’utiliser qu’à l’intérieur du cercle, il peut vous servir à recueillir des herbes, couper la branche de votre future baguette , graver des symboles magiques sur des bougies… Le manche blanc, n’est pas vraiment indispensable.  Le mien est une mini-serpette, fort pratique pour le travail du bois et récolter des herbes.

 3-      La Coupe

« Elle est le réceptacle de la Déesse, le chaudron de fertilité, le Graal d’immortalité. Elle est utilisée pour boire en toute amitié, ainsi que pour verser des libations en l’honneur de la Déesse. »

Symbole de la Déesse, la coupe est un instrument rituel important dans la pratique wiccane. Utilisée lors de la « petite fête » afin de consacrer le vin, de le partager avec les membres du coven , elle est aussi utilisée lors du Grand Rite.

On s’en sert aussi pour certains rituels magiques qui nécessitent l’emploi de philtres (comme de boissons aromatisés avec des plantes aphrodisiaques pour la magie rouge par exemple).

Si vous vous sentez l’âme d’un artisan, l’idéal est de la confectionner vous même, avec du bois, ou de la terre cuite (le soufflage du verre est une discipline difficile). Vous pourrez ainsi la décorer et l’enrichir des symboles de votre choix. Dans certaines boutiques en ligne, on trouve des calices ornées d’un pentagramme, relativement bon marché. Dans la pratique de la Goétie, on y dessine (ou grave) des pentagrammes inversés, des lunes noires etc.

4-      Les Cordes

Elles servent à la pratique de l’Art ainsi qu’à lier le futur initié.

Les usages des cordes varient selon les coven et les traditions. Certains s’en servent pour mesurer, voire matérialiser le cercle magique. D’autres wiccans ne les utilisent que pour lier le futur initié, puis en guise de ceinture, de différentes couleurs.

On s’en sert aussi pour certains rituels de magie noire (pour briser un sortilège, castrer quelqu’un, étrangler une victime symbolisé par une poupée vaudou ou une Dagyde noire).

Quelque soit votre usage des cordes, préférez les fibres naturelles, chanvre, lin, coton aux fibres synthétiques qui sont très utilisées de nos jours pour faire les cordes. Il est possible de tresser des cordelettes de coton de la couleur désirée afin d’obtenir une corde d’un diamètre satisfaisant

1-      Les autres outils “sorcières”

En plus des traditionnels 8 outils magiques, il est fréquent de rencontrer dans les covens et chez les praticiens de l’Art, un certain nombre d’autres outils, que nous allons rapidement passer en revue.

–          Le Balai

Dans notre inconscient, c’est l’outil de la Sorcière par excellence ainsi que le chaudron. Balai de branchettes plutôt que balai ménager, il est utilisé en règle générale pour purifier l’espace avant de tracer le cercle. Certains l’utilisent, en le chevauchant et dansant en cercle. Chose assez difficile à réaliser, vous en conviendrez. Le balai, a aussi une fonction protectrice de votre maison. On l’utilise ainsi pour “balayer” les mauvaises vibrations énergétiques et les retirer “symboliquement” de son foyer).

–          Le Chaudron

Lui aussi associé traditionnellement au sorcières, le chaudron, idéalement en fonte ou en bronze, est un accessoire assez onéreux. Néanmoins, il est utilisé dans la confection de sortilèges, mais aussi dans la pratique rituellique, contenant de l’encens ou un feu. En ce cas, les participants dansent autour, par exemple pour l’élaboration du cône de pouvoir.

Dans la pratique magique, on l’utilise surtout pour faire brûler les plantes utilisés pour le rituel et occasionnellement pour dissoudre les formules en cendres afin de les envoyer dans le monde astral.

–          L’Encensoir

Comme son nom l’indique, l’encensoir est utilisé pour faire brûler votre encens lors des rituels. L’encensoir traditionnel, est en métal, muni d’une chaine qui vous permet « d’encenser », c’est à dire de purifier en balançant l’encensoir. On peut utiliser, une vasque en terre emplie de sable, une vasque en métal, en bois etc.

–          Les Chandeliers

Ils servent à contenir les divers bougies utilisés pour les rituels magiques, les sabbats etc.

Leur nombre et leur ornementation varie selon les praticiens, et leur budget… au minimum, un chandelier pour la Déesse, un pour le Dieu, et quatre pour les éléments. Libre à vous d’en ajouter, et de les disposer selon vos pratiques magiques (les bougies rouges symbolisent la sexualité, les roses l’amour, les jaunes l’argent etc.).

En goétie, il faut déposer une bougie blanche à droite (qui symbolise l’hypocrisie des mage blancs) et une noire à gauche (qui symbolise la voie de la main “gauche”, des ténèbres).

–          La Cloche

La cloche sert à annoncer certains événement lors de rituel particulier. On parle aussi de gong. Ils servent donc à annoncer un rituel magique, et tout spécifiquement des sabbats, messes noires, initiations lucifériennes, baptêmes sataniques etc.).

–          Le Bâton

Parfois utilisé en lieu et place de la baguette, surtout pour des rituels en extérieur, c’est un instrument puissant d’invocation et de bannissement. Certains cercles aux pratiques orientées vers le chamanisme, n’utilisent ni l’Athamé ni la baguette, mais le bâton.

Votre bâton, n’est pas qu’un instrument rituel, il peut vous accompagner dans vos promenades dans la nature, randonnées etc… sa symbolique est semblable au bâton du pèlerin, support pour la marche, arme contre les serpents ou les maraudeurs etc…

Préférez un bois dur qui vieillit bien, If, Chêne, Frêne etc…

–          Le Tambour

Instrument plus chamanique que sorcier, difficile à utiliser si vous pratiquez en zone urbaine en appartement, le tambour est indispensable si vous souhaitez vous même accompagner les danses de votre cercle. Les sonorités particulières des tambours, bongos et autres instruments de percussion similaires sont particulièrement efficaces pour entrer en transe, associées à d’autres pratiques comme l’auto-flagellation ou la danse.

Le tambour est appelé la monture du Chaman. Certains utilisent en complément des maracas et des tambourins.

Il y a encore d’autres accessoires, comme la clef, la bouteille magique, le grimoire etc.

Noter, que vos accessoires n’auront pas de valeur, sans préparation préalable. Ainsi, il est indispensable de purifier, magnétiser et consacrer vos instruments principaux, tels que la Baguette magique, l’Athamée, l’Épée, les Talismans, Pentacles et Amulettes… Pour les personnaliser, vous pouvez y peindre (ou y graver) des symboles relatifs à votre tradition wiccane (gardnérienne, alexandrienne, celtique, luciferienne, lucifera etc.) ainsi que votre Nom de sorcière (en prenant soin de la crypter avec une écriture magique, comme l’écriture énochienne par exemple), vous pouvez choisir d’employer votre nom de cercle ou votre nom secret. Cependant évitez le Nom public (si vous exercez la sorcellerie en tant que profession), car le but de tout rituel, est de dissocier le monde profane du monde “spirituel“, et votre Nom de sorcière reflète la nature “magique “de votre Art, ainsi il faut essayer de rentrer en symbiose avec les énergies et les esprits qui règnent dans votre autel, et tous les accessoires, y compris votre Nommen de sorcier (attaché à votre personnalité spirituel et secrète qu’est la pratique de la magie occulte) doivent être consacrés exclusivement à cet art.

Nos cours contiennent une définition complète et exclusive de tous ces accessoires, avec leurs symbolismes, utilisations et pratique pour leur fabrication personnalisée. Ils contiennent aussi d’autres accessoires et ingrédients  (avec le descriptifs complet de leurs usages dans notre tradition). Nous vous apprendrons également comment purifier, consacrer et magnétiser vos instruments, pour cela, il faut avoir des notions de magnétisme, et oui, les formules ne sont pas tout! Le plus important, pour réussir en sorcellerie, est d’acquérir le développement de son magnétisme et de savoir développer ses facultés mentales, ainsi tous nos cours comprennent des exercices de mentalisme et de magnétisme inédits ayant apportés de très bons résultats.

Si vous souhaitez bénéficier de nos cours exclusifs et inédits et adhérer à notre cercle, cliquez ici.

Informations importantes: nous n’acceptons pas de personnes adhérant à des religions monothéistes (notamment extrémistes) qui sont en totale opposition avec nos concepts philosophiques et spirituels. Ni de chasseurs, vivisecteurs et autres… Nous respectons la nature (et nous faisons partis de Peta). Seul l’homme est un loup pour l’homme. D’ailleurs nous ne faisons aucun sacrifice, car seules les énergies comptent en magie, et l’énergie issue du sang  d’un animal décédé ne perdure pas, pour la simple raison, que le corps éthérique (et donc énergétique) sort du corps charnel une fois que l’individu (animal ou humain) décède. Il faut donc comprendre que le pouvoir mentale est fondamental en sciences occultes et en sorcellerie. Sans cela, vous avez beau disposé de longues recettes, d’objets en tout genre, cela ne MARCHERA PAS!!! Il suffit de  se cultiver sur la parapsychologie, les différents corps (éthérique, astral, causal), les chakras, et le spiritisme, pour comprendre que le monde ne se limite pas à ce que l’on voit, il existe des entités, des énergies subtiles très puissantes que l’on ne voit pas, pour la simple raison qu’elles sont immatérielles, pourtant, elles contiennent bien une âme, une “intelligence”. Comprendre ces êtres extraordinaires permet de comprendre ce que l’on est au plus profond de soi, tant au niveau spirite, que spirituel, mais aussi de pouvoir les invoquer plus facilement (et ainsi bénéficier de leur aide) car comment voulez-vous invoquer des entités que vous ne connaissez point? Et comment voulez-vous qu’elle vous aide si vous ne faites pas l’effort de les connaître, de les comprendre, et pour cela il faut comprendre leur monde astral. D’autre part, elles ne vous aideront pas, si vous ne les aimez pas véritablement, c’est évident, et beaucoup de pseudos sorciers n’invoquent les entités que par intérêt, sans faire l’effort de comprendre leur essence véritable.

Sachez que l’homme utilise seulement 10% de son cerveau, ainsi celui-ci comprend de nombreuses ressources, dont vous n’avez pas idée, qu’il s’agit de développer. C’est seulement comme cela, et uniquement pour cela, que vous pourrez agir à distance, sur les événements de votre vie (même changer votre vie et développer votre personnalité, celle qui fait votre caractère et qui fait que vous êtes unique), agir sur la matière (télékinésie), voyager en astral (là où vivent les esprits de toutes natures), hypnotiser quelqu’un etc. C’est cela la magie… Vous l’avez en vous tout particulièrement si vous êtes une personne sensible, car de ce fait, vous serez plus sensitif, et vous percevrez davantage le monde qui nous entoure, ainsi que ses profondeurs cachées… Et que vous pourrez ressentir les autres, et donc augmenter vos dons de voyance, mais aussi de médiumnité en ressentant les entités qui habitent d’autres dimensions inconnues pour la physique (trop logique) mais pas pour la physique quantique.

Wiccalucifera©2014.

Rédaction : Lilith donkere Hel.

Note : nous avons changé le nom de domaine de ce blog début 2018, de ce fait, nous avons perdu tous vos likes, n’hésitez pas à reliker!

 

Laisser un commentaire